Est-ce le début de la promotion des Google Glass ? Est-ce une publicité géante pour Field Trip ? Les deux ? Ou encore tout autre chose ? Google a monté une opération de communication de grande ampleur avec un jeu de pistes, pour attiser la curiosité autour de son "projet Niantic", qui semble clairement orienté vers la réalité augmentée. Le projet devrait être révélé à partir du 30 novembre. 

Il y a un peu plus d'un mois, Google a lancé discrètement son application Field Trip, qui propose aux utilisateurs d'un smartphone sous Android d'être notifiés sur leur téléphone dès qu'ils passent à côté de "quelque chose d'intéressant", que ce soit un monument historique, un bar apprécié par les étudiants du coin, ou un magasin qui vaut le détour. L'application a été vue comme une sorte de guide touristique moderne, capable de raconter l'histoire d'un lieu ou de conseiller de pousser la marche une rue plus loin, pour découvrir une curiosité locale. L'idée est de permettre aux utilisateurs de "vivre comme un autochtone lors que vous voyagez vers de nouveaux endroits" :

Mais Google a clairement des ambitions beaucoup plus élevées. Field Trip est produit par une petite équipe issue des créateurs de Google Maps, le Niantic Labs, qui accentue ces derniers jours une communication virale débutée très discrètement il y a plusieurs mois. C'est désormais un véritable jeu de pistes qui est mis en oeuvre.

Le 29 juillet 2012, un dénommé Ben Jackland avait publié sur YouTube une vidéo (impossible à trouver sans avoir l'URL précise) évoquant un téléphone prétendument tombé de la poche d'une passagère d'un train allant de Zurich à Genève, et racheté sur Internet. Le téléphone ne fonctionne pas, mais il reçoit tout de même des appels mystérieux, d'un groupe qui lui demande où il se trouve. Dans la vidéo, l'homme décide de démonter le téléphone et découvre un composant sur lequel est imprimé un "N", logo de Niantic :

Puis le 3 octobre 2012, le même Ben Jackland publie une seconde vidéo, dans lequel il explique qu'il ne peut pas supprimer des fichiers présents sur le téléphone, et que l'ancien propriétaire continue de l'appeler, alors qu'il a supprimé la carte SIM. A la fin de la vidéo, il montre alors qu'en se rapprochant d'une statue dans la rue, le téléphone s'éveille et affiche des informations ; ce qui est typiquement le comportement de Field Trip :

Par ailleurs, Google a créé un compte Twitter @NianticProject le 11 juillet, sur lequel il diffuse des messages mystérieux,  paranoïaques, du type "je pense que je suis suivi", "ils sont parmi nous",  Le premier message était : "des secrets seront bientôt révélés". Le 12 septembre, un message contenait une image sur laquelle on pouvait deviner l'adresse d'un site internet, tychosees.tumblr.com, lequel est soit-disant le site d'un certain Tycho, un artiste qui aurait des "visions" sur Niantic :

Google oblige, le Niantic Project a aussi sa page Google+, où les publications sont tout aussi énigmatiques et paranoïaques. Elles ont pour pub de faire la promotion des indices publiés chaque jour sur le site NianticProject.com

Là, on découvre un curseur temporel, qui va du 1er novembre pour les premiers indices publiés, jusqu'au 30 novembre pour les derniers documents qui seront postés sur le site. Le site présente toutes sortes de documents, qui sont autant de pièces du puzzle : images, vidéos, textes, "mot du jour",…

Il semble donc que Google prévoit de révéler ce qu'est réellement son projet Niantic à partir du 30 novembre. Or, c'est justement vers la fin de cette année que Google doit vendre les premiers exemplaires de ses lunettes Google Glass, sur lequel la firme de Mountain View compte énormément. Il s'agit de proposer des services de réalité augmentée à leurs propriétaires, en affichant les informations de services comme Google Now ou Field Trip sur les lunettes, grâce aux informations collectées depuis la caméra et toute la série de capteurs présents dans la monture (GPS, accéléromètre,…) :

Toute la difficulté pour Google sera de trouver des services suffisamment intéressants et pertinents pour l'utilisateur, pour ne pas que Google Glass et/ou Niantic se transforme en publicités permanentes, vite rejetées par leurs utilisateurs…

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos