Après la découverte d'un fichier vendu 4 euros et contenant les informations personnelles de plus d'un million de membres de Facebook, le réseau social passe à l'action. Après avoir contacté le blogueur à l'origine de la découverte, le site communautaire s'efforce désormais de trouver l'origine de la fuite.

Avec plus d'un milliard de membres au compteur, Facebook est une véritable mine d'or pour les spammeurs. Si ces derniers parviennent à récupérer les courriers électroniques ayant servi à s'inscrire sur le réseau social, ils disposeraient alors de quoi les noyer les internautes de messages indésirables pour longtemps. Or, il s'avère que certaines données sont justement vendues dans ce but.

Un blogueur,  Bogomil Shopov, a découvert qu'un éditeur d'applications pour Facebook a mis en vente pour 4 euros seulement le fichier qu'il a constitué au fil du temps, à mesure que les membres du réseau social ont accédé à ses logiciels. Au total, des informations de plus de 1,1 million d'internautes sont contenues dans ce fichier, allant des adresses électroniques au nom de l'internaute.

Forcément, l'affaire a fait grand bruit et obligé le site communautaire américain à réagir. Mashable fait savoir que Facebook a pris contact avec Bogomil Shopov afin de déterminer la meilleure manière pour transmettre ce fichier de manière sécurisée, puis comment le détruire. Par la suite, Facebook compte remonter la piste jusqu'à l'origine de la suite, c'est à dire l'éditeur d'applications.

"Nous aimerions que vous nous envoyiez ce fichier, que vous l'effaciez, que vous nous dites si vous avez donné une copie à quelqu'un, que vous nous donnez le site web sur lequel vous l'avez acheté […] et que vous retiriez certaines choses de votre blog", a demandé Facebook, exigeant en outre le secret autour de cette prise de contact. Ce qu'il n'a visiblement pas souhaité faire, mais suivant néanmoins les autres requêtes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés