Publié par Guillaume Champeau, le Mercredi 19 Septembre 2012

Google obtient un brevet sur la gestion de l'anonymat

Google a obtenu mardi un brevet portant sur une méthode permettant aux internautes de gérer facilement différentes identités afin qu'ils puissent décider de publier un contenu sous leur vrai nom, avec un pseudonyme, ou de façon anonyme. Toutes les identités virtuelles seraient cependant associées à une identité réelle.

Lorsque Google a lancé son réseau social Google+, l'ancien PDG Eric Schmidt avait prévenu les internautes : pour s'inscrire sur le concurrent de Facebook, il faudra laisser son anonymat au vestiaire. Pas question d'utiliser le réseau social sans utiliser son vrai nom. Deux ans plus tôt, le même avait expliqué qu'à part pour cacher des activités criminelles, l'anonymat ne servait à rien.

Mais il faut croire que Google a tout de même conscience que l'on ne peut ou ne veut pas tout dire sur Internet, même lorsque c'est légal, avec son vrai visage. Au moment-même où Eric Schmidt confirmait que l'anonymat n'était pas le bienvenu sur Google+, en août 2011, Google déposait au Bureau américain des brevets une demande de protection d'un concept de gestion des identités en ligne, conçu pour permettre une forme d'anonymat sous contrôle. Le brevet vient d'être accordé, et d'être publié.

L'invention, qui pourrait être un jour déployée sur Google+, consiste à centraliser les différentes identités qu'utilise un internaute, sur un même compte géré par une forme d'autorité de certification.

En fonction des contextes, l'utilisateur pourrait utiliser son vrai nom pour communiquer à visage découvert, ou utiliser un ou plusieurs pseudonymes qu'il aura choisis. Voire, poster en anonymat complet, mais avec un contenu associé, en coulisses, au compte dont l'identité réelle est connue du gestionnaire de la plateforme d'identité.

Le but est de permettre à l'internaute de gérer dans une même interface ses différentes "vies virtuelles", en choisissant par exemple ses amis pour les différentes identités, et ce qu'ils peuvent voir lorsque l'internaute poste un billet de blog, un commentaire, une photo ou une vidéo. Plus besoin de se déconnecter avec une identité et de se re-connecter avec une autre ; tout est géré par le même système, avec une interface unique. Ce qui sera d'autant plus utile pour Google, s'il veut connaître les intérêts de ses utilisateurs, sans que leur vie ne soit divisée entre plusieurs comptes distincts.

Google précise que le système pourrait aussi servir à gérer la réputation des différentes personnalités réunies dans un même compte ; cette réputation étant déterminée notamment par le nombre de vues des contenus publiés sous un pseudonyme, ou les réactions engendrées (commentaires, votes positifs ou négatifs reçus de la part des autres internautes, etc.).

Evidemment, ceux qui souhaitent publier en étant réellement anonymes n'utiliseront pas une telle plateforme puisqu'en bout de course, tout contenu publié pourra être associé à l'idée réelle. 

Publié par Guillaume Champeau, le 19 Septembre 2012 à 17h55
 
17
Commentaires à propos de «Google obtient un brevet sur la gestion de l'anonymat»
Inscrit le 07/10/2010
36 messages publiés
Encore un brevet sur quelque chose qui n'a rien d'une innovation on dirait...

(Dernière phrase : tu voulais sûrement dire "à l'identité réelle")
[message édité par killergege le 19/09/2012 à 18:34 ]
Inscrit le 23/10/2009
313 messages publiés
petite faute en fin de texte: "à l'identité réelle" plutôt, non?
Inscrit le 02/04/2010
1061 messages publiés
- Brevet logiciel, theoriquement non valable en Europe (pour le moment)
- Brevet simpliste, plus une idee qu'un "procede technique" et correspond a un simple raccourci sur des concepts qui existent deja.
- Faux anonymat, les personnes "inquietes" (ou plus simplement prudentes) ne feront pas appel a ce type de fonction qui laisse l'identite reelle entre les mains du fournisseur d'identification et qui peut se voir annulee par une simple "demande d'identite" (par exemple, en soumettant une requete DMCA, meme infondee).

Bref, deux points contre la validite du brevet et un contre sa simple validite d'utilisation. Ca reste un jugement subjectif de ma part, mais je le trouve franchement mediocre.
[message édité par wormlore le 19/09/2012 à 18:47 ]
Inscrit le 23/09/2008
1847 messages publiés
Deux ans plus tôt, (Eric Schmidt) avait expliqué qu'à part pour cacher des activités criminelles, l'anonymat ne servait à rien.


Ca dépend qui criminalise et ce qui est criminalisé.
Dans le doute, sortez couverts !
Inscrit le 31/03/2009
514 messages publiés
Ils ont breveté une liste déroulante qui permet de choisir la degré d'anonymat ? Ah bah en voilà une innovation innovante alors !
Inscrit le 20/08/2010
940 messages publiés
Toutes les identités virtuelles seraient cependant associées à une identité réelle.


Autant dire que c'est de la flute.

http://sebsauvage.ne...-pas-une-option
Inscrit le 26/11/2003
1840 messages publiés
c'est quoi le brevet ? avoir reussi a associer different nom pour un userID ?
du grand n'importe quoi.

Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
Yeah, Google brevette le multi-compte
Inscrit le 13/08/2010
8007 messages publiés
milord, le 19/09/2012 - 19:51
Yeah, Google brevette le multi-compte


Oui, MDR.

Au passage, on notera que toutes ces "identités" sont bien sûr confiées à Gogole himself... on y vient, on y vient à la situation de monopole.
On se rappellera aussi que Gogole est une boîte US, donc soumise de fait au Patriot Act, ce qui veut dire clairement que quelque soit le mode de publication ("anonyme" ou pas), l'état US pourra avoir accès à toutes vos parutions, sur simple demande !

Inquiétant, non ?
Inscrit le 26/10/2009
26 messages publiés
if($statut=='public')return '$username;
else return 'anonyme'; //lol
Inscrit le 08/08/2012
1853 messages publiés
GOOGLE, le champion de la collecte de données personnelle brevette l'anonymat, ça me rappelle les compagnies pétrolières qui rachètent des brevets sur le moteur à air comprimé ou le moteur à eau...
.
En plus, si vous regardez bien de quoi il s'agit, ça n'a rien à voir avec de l'anonymat puisque Google pourra très facilement faire le lien entre votre identité réelle et vos pseudonymes...

Ridicule.
Inscrit le 22/12/2009
466 messages publiés
Toutes les identités virtuelles seraient cependant associées à une identité réelle.


Autant dire que c'est de la flute.



+1.. rien à rajouter..

ah si quand même..
j'ai lu le titre, me suis arrêté à la phrase relevée, ci dessus, par hypercrapule..
et zhou je passe à autre chose... pas de temps à perdre en couillonnades..
Inscrit le 20/08/2010
940 messages publiés
On se rappellera aussi que Gogole est une boîte US, donc soumise de fait au Patriot Act, ce qui veut dire clairement que quelque soit le mode de publication ("anonyme" ou pas), l'état US pourra avoir accès à toutes vos parutions, sur simple demande !


C'est ce qui m'a conduit à supprimer tout ce qui avait trait à Google, de près ou de loin.
Inscrit le 03/10/2011
6606 messages publiés
Plus besoin de se déconnecter avec une identité et de se re-connecter avec une autre ; tout est géré par le même système, avec une interface unique.
Pourtant, c'est bien pratique de changer d'adresse IP quand on change d'identité.
Inscrit le 05/06/2009
478 messages publiés
La Killer option pour Hank Pym et Steve Rogers
Inscrit le 11/03/2009
1690 messages publiés
Un brevet totalement pas innovant de plus et qui permettra à Google de devenir un patent troll quand son pouvoir commencera à baisser (comme Apple)
Inscrit le 02/07/2009
872 messages publiés
mosquito33, le 19/09/2012 - 20:09
Oui, MDR.

Au passage, on notera que toutes ces "identités" sont bien sûr confiées à Gogole himself... on y vient, on y vient à la situation de monopole.
On se rappellera aussi que Gogole est une boîte US, donc soumise de fait au Patriot Act, ce qui veut dire clairement que quelque soit le mode de publication ("anonyme" ou pas), l'état US pourra avoir accès à toutes vos parutions, sur simple demande !

Inquiétant, non ?

Pas vraiment.

Je ne suis pas certain que le gouvernement américain soit même vaguement intéressé par ce que j'ai à dire sur internet. Et puis, vu les moyens qu'ils mettent dans l'espionnage, je suis certain qu'ils peuvent déjà lire tous mes messages et les associer à mon identité réelle.

De plus, c'est à peu près certain que les "vrai" terroristes ne vont pas utiliser un tel système, donc il ne présente que peu d'intérêt d'aller citer le patriot act...

Et puis globalement, je m'en fout un peu que le gouvernement américain puisse lire ce que j'écris, et l'associer à ma personne. Globalement, la législation me donne le droit de m'exprimer sur le net, et je n'ai pas spécialement l'intention d'organiser une plate-forme terroriste à partir de mon compte Google. Si j'utilise l'anonymat, c'est plus pour que les gens qui me connaissent de loin ne m'associent pas à ce que j'écris, pour avoir des rapports sans a priori. Et globalement, le gouvernement américain ne sait pas que j'existe, et je parie qu'ils s'en foutent.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Septembre 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
1 2 3 4 5 6 7