Depuis combien de temps n'avez pas tenté un autre moteur de recherche que Google ? Pour tenter de lutter contre le "réflexe Google", Microsoft a lancé un site qui propose de comparer les deux moteurs de recherche en aveugle, pour juger lequel a les meilleurs résultats. 

Microsoft fait d'une pierre deux coups. La firme de Redmond vient de lancer aux Etats-Unis une campagne publicitaire originale pour son moteur de recherche Bing, qui lui permettra aussi de mieux identifier où sont les faiblesses de son service par rapport à celui offert par Google.

Le site Bing it on lancé par Microsoft propose de comparer sur un ring virtuel les résultats de Google et de Bing, pour n'importe quelle recherche, et de dire quels résultats apparaissent les plus pertinents.

Le nom du moteur affiché à gauche et à droite est masqué, pour s'assurer que l'utilisateur répond sans être influencé par ses idées pré-conçues. L'affichage des résultats est calqué le plus possible sur celui de Google, pour ne pas que le "look & feel" des résultats puissent également influencer l'utilisateur. De même, toutes les publicités sont retirées.

Enfin, les liens sont tous remplacés, et ne peuvent pas être cliqués. L'utilisateur doit juger la pertinence sur le seul affichage des résumés affichés, sans vérifier le contenu effectivement proposé, ce qui n'est pas toujours simple.

Dans un texte accompagnant le lancement du site, Microsoft affirme que selon une étude, deux fois plus d'utilisateurs choisissent Bing plutôt que Google lorsqu'on leur demande à l'aveugle de choisir le moteur le plus pertinent. L'étude en question a été menée par un "cabinet indépendant" (choisi par Microsoft, d'où les guillemets), Answers Research, qui a demanndé à 1000 cobayes d'effectuer 10 recherches de leur choix. Il en ressort que 57,4 % des participants auraient voté pour Bing le plus souvent, contre 30,2 % pour Google.

Il nous faut avouer que nos propres tests de Bing It On ont tous été largement en faveur de Google.

Mais est-ce parce que Google est intrinsèquement meilleur (ce qui est possible et même probable), ou est-ce parce que l'habitude d'utiliser Google crée une attente particulière quant aux résultats affichés ?

Lorsque l'on a mangé du beurre salé toute sa vie, on a beaucoup de mal à trouver que le beurre sans sel est agréable à manger. Et pourtant aucun des deux n'est intrinsèquement meilleur que l'autre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés