Déclassés par Google, des sites pirates profitent de l'excellente visibilité de YouTube sur le moteur de recherche pour y placer des vidéos dont le seul but est d'amener l'internaute à cliquer sur un lien pour télécharger le film entier, ou se faire avoir par une arnaque.

Depuis quelques semaines, en particulier depuis un article des Echos, la presse française s'émeut de la présence de films entiers publiés sur YouTube, sans l'autorisation des ayants droit. Encore aujourd'hui, Ecrans publie une enquête dans laquelle le Syndicat de l'édition vidéo numérique (SEVN) indique que "nous avons constaté une amplification du phénomène cet été et nous sommes très inquiets". Le syndicat pourrait même entamer des poursuites contre YouTube, à condition qu'il puisse prouver une volonté manifeste de la filiale de Google de laisser passer les films piratés pour attirer un public nombreux, en profitant de la fin de MegaVideo.

Mais il se développe en parallèle un autre phénomène, qui promet de prendre de l'ampleur et d'être très difficile à contrer. 

Récemment, Google a modifié ses algorithmes pour déclasser les sites pirates, ce qui a pour effet de rendre moins visibles les sites de liens de streaming qui tentent de profiter du piratage à des fins lucratives. Mais certains de ces sites ont déjà trouvé une parade. Puisque YouTube n'est pas affecté par le déclassement de Google, et qu'il se retrouve très souvent en tête des résultats du moteur de recherche, l'idée est de publier sur YouTube des vidéos qui seront parfaitement référencées sur Google, et qui serviront à rediriger l'internaute vers un site conçu pour tirer un avantage commercial du piratage.

Cherchez par exemple "Avengers film entier" sur Google. Le premier résultat qui sort est une vidéo publiée sur YouTube, comme l'ensemble des trois résultats suivants (mais bien sûr, chacun sait que Google n'avantage pas indûment ses propres services au détriment de la concurrence…) :

La vidéo placée en premier par Google, censée être la plus pertinente pour cette recherche parmi les millions de résultats disponibles sur le web, est en fait une arnaque destinée à renvoyer l'internaute vers un site qui lui demande de télécharger un malware publicitaire :

Dans notre exemple, le second résultat renvoie vers une page où se trouvent des liens ZippyShare pour télécharger The Avengers en plusieurs morceaux (des fichiers .PAR typiques des newsgroups), peut-être publiés sans intention lucrative de la part de l'internaute. Le troisième renvoie vers un site de streaming illégal qui exige l'envoi d'un SMS surtaxé pour visionner le film. Enfin, le quatrième résultat est une publicité pour un site de streaming envahi d'emplacements publicitaires rémunérateurs.

Aucun des quatre résultats présentés en premier par Google ne renvoient vers une plateforme légale, ou directement vers le film en entier recherché par l'utilisateur. Tous conduisent vers des sites pirates, sans que l'on ait vérifié si le film était bien proposé in fine, ou non.

Des exemples de ce type, nous en trouvons plusieurs (cherchez "Intouchables" ou "Twilight"). Et il semble que là aussi, le phénomène s'accentue. Il arrive encore plus souvent – heureusement pour Google – que les résultats ramenant vers les vidéos de ce type sur YouTube ne soient pas tout à fait en tête des résultats, mais tout de même présents vers le haut de la première page. Là, les exemples sont foison.

Notez que s'il est généralement moins bien référencé par Google, Dailymotion est aussi touché par le phénomène. Enregistré le 13 août dernier, l'utilisateur FilmFR97 s'en est fait une spécialité, comme movies_mouadim_tk1381, Movies_mouadim_tk1167, movies_mouadim_tk1871, etc., etc.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés