S'il est possible de se connecter à Facebook en passant par la version mobile du site, ceux ayant un smartphone utilisent plutôt l'application dédiée. Mais encore faut-il que celle-ci soit agréable à utiliser. Après avoir amélioré celle dédiée à iOS, Facebook pousse ses employés à utiliser Facebook pour Android. Le but ? Qu'ils se rendent compte des points à corriger lors d'une prochaine mise à jour.

L'ordinateur est loin d'être la seule portée d'entrée de Facebook. Les appareils mobiles (smartphones et tablettes en tête) sont aussi fortement employés pour se connecter au réseau social. Les statistiques parlent d'elles-mêmes : sur les 901 millions de membres que revendique aujourd'hui le site communautaire, 543 millions s'y sont connectés depuis un mobile (application ou site) au mois de juin 2012.

Dans ces conditions, Facebook a tout intérêt à soigner la version mobile de sa plate-forme. Et l'entreprise américaine le sait. Elle a d'ailleurs mis à jour cette semaine son application pour iOS. Estampillée 5.0, celle-ci est "deux fois plus rapide" que la précédente, qui était critiquée pour sa lourdeur. Le lancement de l'application, le visionnage des photos et la lecture du fil d'actualités sont notamment améliorés.

Et Android ? Une mise à jour importante est manifestement sur les rails. En effet, le site communautaire ne paraît pas totalement ravi de la version actuelle de son application mobile. D'après Business Insider, les dirigeants de la société poussent même leurs employés à utiliser le système d'exploitation de Google afin qu'ils se rendent compte des soucis présents dans Facebook pour Android.

Pour améliorer la convivialité, les performances et la qualité de l'application Facebook sur Android, les responsables du réseau social ont décidé d'appliquer la méthode du "eating your own dog food" (manger vous-même la nourriture du chien, ndlr) pour constater par eux-mêmes que le logiciel ne répond pas aux normes fixées par l'entreprise.

La dernière mise à jour de Facebook pour Android est survenue jeudi. Elle introduit des changements mineurs, comme la création facilitée d'évènements, la publication accélérée de photographies et l'ajout de contenus dans les messages.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés