La chasse aux comptes inappropriés ou indésirables sur Facebook se poursuit. Selon plusieurs témoignages, le réseau social américain s'est récemment attaqué aux profils des cosplayers. Pour le site communautaire, ces derniers doivent utiliser à la place une page fan. Au début du mois, Facebook a estimé à 83 millions le nombre de faux comptes sur son réseau.

Dans un document transmis au début du mois à l'autorité américaine de réglementation des activités boursières, le SEC (Securities and Exchange Commission), Facebook a donné pour la première fois une estimation du nombre de faux profils sur son réseau. Sur les 901 millions de comptes recensés par le site communautaire, 83 millions seraient faux (doublons, profils inappropriés ou indésirables).

Si l'évaluation précise de ces faux comptes est un exercice délicat, tous sont dans le collimateur de Facebook. Les conditions d'utilisation du service exposent en effet que chacun doit donner son "vrai nom et de vraies informations", sous peine de subir une suspension. "Vous ne fournirez pas de fausses informations personnelles sur Facebook" et " vous ne créerez qu’un seul compte personnel", prévient le site.

Or, de nombreux internautes ont justement ouvert plusieurs profils sur le réseau social. C'est notamment le cas de personnes souhaitant mettre en avant leur entreprise, leur animal de compagnie, leur association ou, tout simplement, distinguer leur vie personnelle et leur activité, professionnelle ou artistique. C'est une tendance que l'on retrouve notamment chez les photographes, les mannequins… mais aussi les cosplayeurs.

Selon le Daily Dot, de nombreux pratiquants de cosplay – une activité qui consiste à se déguiser et jouer le rôle d'un personnage fictif – ont vu leur profil fermé par le site communautaire, certains sans aucun préavis. C'est le cas notamment des profils affichant le terme "cosplay" dans le champ réservé à l'identité du titulaire du compte. Pour Facebook, les cosplayeurs devraient plutôt utiliser une page "fan" pour présenter leurs activités.

Pour le réseau social, la multiplication des faux profils est d'abord un souci économique. L'entreprise ne peut garantir avec certitude le nombre exact de vrais comptes aux annonceurs qui souhaiteraient diffuser des publicités ciblées selon divers critères. C'est surtout pour cette raison que le site s'efforce de faire le ménage, en neutralisant les profils ne répondant pas aux critères d'admissibilité.

( photo : Katsu – CC BY-NC-ND Anna Fischer )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés