Il n'y aura pas de délai accordé pour activer Windows 8. Alors qu'une période de 30 jours était donnée au client pour activer Windows Vista ou 7, Microsoft a changé de fusil d'épaule avec Windows 8. Il faudra renseigner la clé de produit unique pendant la procédure d'installation et accepter sa vérification immédiate en ligne. Une mesure qui vise manifestement à limiter les usages illicites du système d'exploitation.

Microsoft n'accordera aucun délai pour activer Windows 8 au cours de la procédure d'installation du système d'exploitation sur l'ordinateur du client. C'est la constatation faite par Computer World, qui note que la période d'activation autrefois accordée par le géant américain a été supprimée. La raison ? Le mécanisme de validation contrôlant l'authenticité de l'O.S. fonctionne différemment et impose une vérification immédiate en ligne.

Concrètement, les clients ayant acquis Windows 8 devront entrer une clé de produit unique composée de 25 caractères alphanumériques lors de l'installation. Si celle-ci n'est pas fournie, il ne sera pas possible d'aller plus loin. Cette vérification avait été utilisée lors de la mise à disposition des versions "Consumer Preview" et "Release Preview" de Windows 8, à ceci près que Microsoft a distribué une clé générique.

La disparition de la période d'activation tranche avec l'ancienne politique de la firme de Redmond. Avec Windows Vista ou 7, un délai de 30 jours est accordé à l'utilisateur au moment de l'installation pour qu'il active sa copie de Windows si jamais l'activation automatique échoue. Avec ce nouveau système, Microsoft veut obliger ses utilisateurs à renseigner immédiatement leur clé de produit unique.

Si le contrôle automatique de la clé échoue ou si celle-ci n'est pas valide, Windows 8 ne sera pas utilisable. Computer World indique que le fond d'écran se parera de noir tandis que seront affichés à l'écran des messages indiquant que la version de l'O.S. n'est authentique. Toutes les heures, l'ordinateur s'éteindra, rendant son utilisation désagréable.

Interrogé sur ces changements, Microsoft n'a pas voulu livrer ses motivations. Mais il semble clair que le retrait  de la période d'activation vise à limiter l'utilisation illicite et le piratage de Windows 8. Certains hackers ont en effet trouvé des astuces pour prolonger cette période d'activation de 30 à 120 jours en ajoutant de nouvelles lignes de code dans les précédents O.S. C'était notamment le cas avec Windows 7.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés