Les géants du net sont loin de se désintéresser aux sujets de société. Des initiatives discrètes mais remarquées ont montré des soutiens plus ou moins appuyés de Facebook, Apple et Google en faveur des couples homosexuels. Le géant de Mountain View a d'ailleurs lancé une campagne internationale pour soutenir les revendications de cette communauté.

La discrimination entre les couples homosexuels et hétérosexuels n'a pas la même gravité selon les pays. Si en France les revendications de la communauté homosexuelle se concentrent autour de deux enjeux de société, à savoir le mariage et l'adoption, les exigences des gays et des lesbiennes dans le reste du monde consistent parfois à réclamer tout simplement la dépénalisation de l'homosexualité pour ne plus risquer la prison ou la peine de mort.

En pointe dans le combat contre l'homophobie, les associations peuvent désormais compter sur le soutien plus ou moins marqué des géants de la Silicon Valley. Des entreprises comme Apple et Facebook ont ainsi contribué à l'acceptation de l'homosexualité, le premier en intégrant des émoticônes de couples de même sexe dans iOS 6, le second en ajoutant le mariage homosexuel dans ses options.

Il faudra également compter sur Google, qui vient de lancer la campagne "légalisez l'amour : les droits LGBT sont des droits de l'Homme". Le géant du web veut contribuer activement au débat en soutenant les revendications des couples homosexuels à travers le monde, et tout particulièrement dans les pays où les discriminations sont très marquées (en Afrique et au Moyen-Orient).

Mais Google mobilisera également ses ressources, 70 bureaux dans le monde, en direction des pays dont la législation n'est pas satisfaisante ou bien dont l'opinion publique se montre réticente. Google rappelle à ce sujet que nombre de ses employés étaient présents lors des différentes marches des fiertés et que l'entreprise elle-même a tissé des partenariats avec des associations LGBT.

Pour Google, la défense des droits des homosexuels n'est pas une décision seulement dictée par l'altruisme. Cette prise de position répond aussi à des objectifs beaucoup plus pragmatiques. Cité par Écrans le directeur de la diversité et de l’intégration chez Google a affirmé que l'entreprise a parfois été obligée de se priver de bonnes recrues à cause d'une incompatibilité entre une législation locale et leurs orientations sexuelles.

"Nous sommes présents dans de nombreux pays avec une main-d’œuvre très mobile dans le monde. Nous avons eu un certain nombre de cas dans lesquels nous avons essayé d’embaucher des gens, mais à cause de ces questions [ problèmes de discrimination envers les homosexuels ] nous ne pouvions pas mettre les meilleures personnes", a-t-il expliqué.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés