Blizzard a procédé à la fermeture de plusieurs comptes de joueurs utilisant Linux, officiellement parce qu'ils trichaient. Mais plusieurs témoignages de joueurs se servant de WINE pour lancer Diablo 3 affirment le contraire.

Lancé le 15 mai dernier, Diablo 3 est compatible avec Windows et Mac OS X. Les joueurs sous Linux ne peuvent en revanche pas profiter nativement du dernier jeu de hack and slash de Blizzard. Il est néanmoins possible de remédier partiellement à ce problème en utilisant WINE, une solution capable de faire fonctionner des programmes conçus pour Windows.

Cette astuce est toutefois loin d’être idéale. Comme Diablo 3 n’a pas été officiellement adapté pour Linux, Blizzard n’assure aucun support technique. Les joueurs doivent donc se débrouiller avec un portage imparfait et résoudre entre eux les divers problèmes matériels et bogues qui apparaissent. Mais alors que la situation n’est déjà pas particulièrement attrayante, plusieurs joueurs sous Linux ont signalé avoir été bannis.

Le forum WineHQ a ainsi reçu plusieurs témoignages en ce sens. D’après le message envoyé aux joueurs concernés, Blizzard aurait détecté l’utilisation d’un programme tiers non autorisé qui leur a permis d’avoir un avantage déloyal par rapport aux autres. Ce comportement est évidemment interdit par le studio américain, qui a donc procédé à la fermeture des comptes incriminés.

L’utilisation de WINE est-elle en cause ? Blizzard assure que non. Dans un message publié ce mardi sur les forums officiels, Bashiok (un employé très connu des joueurs de Diablo, ndlr) a assuré que le portage de Linux n’est absolument pas la raison de ces suspensions. Ce sont les tentatives de triche qui sont sanctionnées par l’éditeur. Des tests en ce sens ont d’ailleurs été menés pour écarter les cas de faux positifs.

« Nous avons conduit des tests sur des cas de faux positifs, y compris répliquer des configurations systèmes pour ceux qui ont publié des messages affirmant avoir été bannis injustement. Nous n’avons pas trouvé toutes les situations qui pourraient produire un faux positif, et avons conclu que les circonstances pour lesquelles ils ont été bannis étaient claires et précises, et nous sommes très sûrs de nos conclusions.

Jouer au jeu sur Linux, bien que n’étant pas officiellement supporté, n’aboutira pas à un bannissement – la triche si ».

Ce serait donc, à en croire Blizzard, du côté de l’environnement informatique du joueur que se situe le problème. Mais les joueurs ayant témoigné sur WineHQ affirment qu’ils n’utilisent pas de logiciels tiers pour avoir un quelconque avantage en jeu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés