La monétisation de Skype est en marche. Le service va prochainement diffuser des publicités au sein de son logiciel, lorsque deux personnes communiqueront via Skype pour Windows. Les publicités ne seront pas sonores : elles se limiteront à des encarts silencieux diffusés dans le logiciel.

C’était indubitablement l’une des acquisitions de l’année. En dépensant l’an passé la somme astronomique de 8,5 milliards de dollars pour prendre le contrôle de Skype et de ses 170 millions d’utilisateurs, Microsoft a dévoilé de grandes ambitions dans la voix sur IP. Mais un an après, le géant de Redmond ne semble pas tout à fait satisfait des capacités de monétisation de Skype.

Aujourd’hui, la formule gratuite de Skype est celle qui attire le plus les internautes. Elle offre suffisamment de fonctionnalités pour ne pas justifier un quelconque paiement : appels entre utilisateurs Skype, visioconférence entre deux utilisateurs, messagerie instantanée ou encore partage d’écran. Des services facturés sont toutefois disponibles. Ils permettent d’appeler vers des lignes fixes et mobiles ou d’envoyer des SMS.

Puisque rendre Skype complètement payant n’est pas une solution viable, c’est donc vers la publicité que va se tourner le service. La plate-forme prévient que les appels de ses clients utilisant le service gratuitement sur Windows seront désormais agrémentés de publicités. Celles-ci ne seront évidemment (et heureusement !) pas sonores. Elles ne s’afficheront que dans le logiciel, en toute discrétion.

« La qualité des appels sous Skype restera la même. Les publicités seront silencieuses, non-intrusives et s’afficheront une fois que nous aurons complété notre test habituel pour évaluer votre connexion« , explique le logiciel. Les annonces s’afficheront dans le programme, sous forme d’une petite vignette carrée à côté de la photo de l’interlocuteur. D’autres formats sont à prévoir.

Il faut néanmoins noter que Skype va se servir de certaines informations renseignées par l’utilisateur pour aider les annonceurs à mieux cibler leur campagne publicitaire. « Nous pouvons utiliser des informations démographiques ne permettant pas une identification individuelle (comme le lieu, le genre ou l’âge) pour fournir de la publicité ciblée« .

Skype permet néanmoins de se désinscrire du ciblage en allant dans les réglages du logiciel. Seule la position géographique de l’utilisateur sera alors exploitée par les annonces.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés