Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 11 Juin 2012

L'éditeur d'Angry Birds songe à fuir en Irlande pour payer moins d'impôts

Alors que son entreprise est florissante, le PDG de Rovio négocie avec l'Irlande pour y transférer l'activité de l'éditeur d'Angry Birds. L'état irlandais dont la dette explose lui permettrait de payer deux fois moins d'impôts qu'en Finlande.

Avec ce type de comportement, l'Europe n'est pas prête d'aller mieux du point de vue de sa dette publique. Rovio, l'éditeur qui a déjà dépassé le milliard de téléchargements de son célèbre Angry Birds, n'est pas content de payer des impôts qui permettent à ses clients de rouler sur des routes convenables et de bénéficier de services publics de qualité, tout en gardant des sous pour s'acheter des jeux inutiles sur iPhone.

Le président de Rovio, Mikael Hed, a fait savoir qu'il envisageait de déménager le siège social de la société en Irlande, pour payer nettement moins d'impôts qu'en Finlande. Le taux d'imposition sur les sociétés dans le pays qui a permis la naissance de Rovio est de 24,5 % (soit tout de même moins qu'en France), contre 12,5 % seulement en Irlande.

"Les autorités irlandaises ont été très actives (...) nous y pensons. C'est quelque chose qu'il faut que nous regardions. Pour le moment nous restons en Finlande. Mais c'est au sommet de nos préoccupations", a déclaré Mickael Hed. Outre le siège social, la société pourrait délocaliser une partie de sa production en Irlande. Elle emploie actuellement 400 salariés.

L'an dernier, Rovio a généré 75 millions d'euros de chiffre d'affaires, contre 10 millions en 2010.

En Finlande, la dette publique représentait en 2011 près de 49 % du PIB, à 93 milliards d'euros. En Irlande, la dette continue d'exploser et représentait l'an dernier 170 milliards d'euros, soit 108 % du PIB.

Combien de temps encore l'Irlande peut-elle réaliser un tel dumping fiscal qui la conduit droit à la faillite ?

Et combien de temps encore les entrepreneurs européens abandonneront-ils tout sens civique pour se laisser séduire par un dumping qui conduit le continent tout entier à la catastrophe économique ?

Publié par Guillaume Champeau, le 11 Juin 2012 à 11h35
 
65
Commentaires à propos de «L'éditeur d'Angry Birds songe à fuir en Irlande pour payer moins d'impôts»
Inscrit le 12/04/2012
28 messages publiés
Mais non c'est là qu'ils sont bon les irlandais... Il font du dumping, font venir les grosses boite de l'IT, et lorsqu'ils auront assez de vaches à lait ! Bing ils passe les impots a 50 % et hop on rempli les caisses! xD
Inscrit le 20/01/2012
21 messages publiés
Comportement abject.

On vit dans un pays depuis longtemps, on commence à gagner de l'argent, alors on se barre ailleurs pour payer moins d'impôts (et du coup, on licencie) et on laisse son pays d'origine comme une chaussette sale.
Inscrit le 25/09/2011
167 messages publiés
Mouais, il me semble que votre article est un poil biasé. Peux être en tant qu'entrepeneurs, on en a marre d'être pris pour des vaches à lait? Peux être que la dette actuelle est plus à mettre sur le dos des politiques qui dépensent comme un ivrogne aveugle l'argent de l'état? Peux être qu'il faut la mettre sur eux plutôt que sur les créateurs de richesse?
Inscrit le 31/12/2010
207 messages publiés
Ce n'est pas le dumping fiscal qui conduit un continent à la faillite, mais l'assassinat pur et simple de toute velléité de création d'entreprise à grand coup d'impôts.

Sans son dumping fiscal, l'Irlande serait encore plus dedans, pour la bonne et simple raison que si elle touche moins d'impôts pour chaque société présente fiscalement sur son territoire que, disons, la France, au moins, elle a des sociétés à taxer, ce qui ne serait pas le cas, ou très peu, sans politique fiscale avantageuse.
Inscrit le 03/01/2012
390 messages publiés
Pas trop surprenant. Une partie de la prod française de services y est déjà délocalisée pour être rattachée à la direction "EMEA" (Europe, Middle East Africa), on regroupe et on réduit les impôts, deux réductions de coûts.

Faut s'habituer à la gestion purement commerciale et comptable de tout (oui, même l'humain), c'est la société de rêve qu'on a tous contribué à créer.
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
Mouais, il me semble que votre article est un poil biasé. Peux être en tant qu'entrepeneurs, on en a marre d'être pris pour des vaches à lait? Peux être que la dette actuelle est plus à mettre sur le dos des politiques qui dépensent comme un ivrogne aveugle l'argent de l'état? Peux être qu'il faut la mettre sur eux plutôt que sur les créateurs de richesse?


30 ans qu'on entend ce discours de poncifs Libéraux.
30 ans que ça ne fonctionne pas.
[message édité par Zergy le 11/06/2012 à 11:52 ]
Inscrit le 03/01/2012
390 messages publiés
sakabaro, le 11/06/2012 - 11:47
Mouais, il me semble que votre article est un poil biasé. Peux être en tant qu'entrepeneurs, on en a marre d'être pris pour des vaches à lait? Peux être que la dette actuelle est plus à mettre sur le dos des politiques qui dépensent comme un ivrogne aveugle l'argent de l'état? Peux être qu'il faut la mettre sur eux plutôt que sur les créateurs de richesse?

Juste pour être sûr : on parle bien de la Finlande là ?
Inscrit le 31/12/2010
207 messages publiés
Quand à la dette, tant qu'on aura aux gouvernements des gens dont le seul talent est de parler et de concilier, ça va pas s'arranger.

Pour ne pas avoir de dette, soit on gagne plus, soit on dépense moins.

Pour le moment, nos politiques court-termistes ont fait exactement l'inverse : on veut être réélu à tout prix, donc on dépense plus pour plaire à tout le monde, forcément, y'a un moment ou ça clash.
Inscrit le 06/02/2009
269 messages publiés
franciskuntz, le 11/06/2012 - 11:42
Comportement abject.

On vit dans un pays depuis longtemps, on commence à gagner de l'argent, alors on se barre ailleurs pour payer moins d'impôts (et du coup, on licencie) et on laisse son pays d'origine comme une chaussette sale.



Entièrement d'accord, et il en va de même en France et avec la bienveillance (pour ne pas dire la complicité) de l'état et de Bruxelles (c.f cash investigation sur la fraude par évasion fiscale) qui viennent ensuite nous parler de rigueur, tout en nous expliquant que c'est de notre faute.
Inscrit le 11/03/2009
1637 messages publiés
Sens civique et entrepreneurs européens ça va pas dans la même phrase
Inscrit le 13/08/2002
24347 messages publiés
Thrawninioub, le 11/06/2012 - 11:47
Ce n'est pas le dumping fiscal qui conduit un continent à la faillite, mais l'assassinat pur et simple de toute velléité de création d'entreprise à grand coup d'impôts.


Je suis entrepreneur moi-même. Je connais des entrepreneurs. Beaucoup. Aucun n'a été découragé par les impôts en France. Quand on paye des impôts sur les bénéfices, on est content d'en payer. C'est qu'on a fait des bénéfices. Tout est ensuite une question de dosage, mais autour de 30 % c'est pas aberrant.

Seules les grosses entreprises cherchent à payer moins d'impôts, parce qu'elles quittent la logique de production et d'innovation pour celle de la maximisation de la rentabilité.
Inscrit le 11/03/2009
1637 messages publiés
sakabaro, le 11/06/2012 - 11:47
Mouais, il me semble que votre article est un poil biasé. Peux être en tant qu'entrepeneurs, on en a marre d'être pris pour des vaches à lait? Peux être que la dette actuelle est plus à mettre sur le dos des politiques qui dépensent comme un ivrogne aveugle l'argent de l'état? Peux être qu'il faut la mettre sur eux plutôt que sur les créateurs de richesse?

Tient un troll libéral sur Numerama ?
Je vais proposer quelque chose : 0% d'impôts sur les sociétés mais 66% du bénéfice reversé sous forme de bonus aux employés de manière unitaire (chaque salarié y compris le patron touche la même chose)
OK ?
Inscrit le 01/10/2004
1506 messages publiés
Melpheos, le 11/06/2012 - 11:53
Sens civique et entrepreneurs européens ça va pas dans la même phrase

Il faudrait peut-être évoluer un peu et penser que l'"entrepreneur européen", c'est plus souvent le plombier, le boulanger du coin ou le patron de petite boîte locale qui essaie de s'en sortir que le gros patron de multinationale.
Inscrit le 20/07/2011
791 messages publiés
Quelle drôle d'Europe qui à ses propres paradis fiscaux et dont les législations fiscales avantagent les multinationales qui réalisent d'énormes bénéfices en délocalisant leurs productions en Chine, alors que les PME/PMI locales sont taxées au max en faisant travailler le tissu local.
Si de sérieuses réformes ne sont pas appliquées pour cette Europe, alors oui il deviendra urgent de la quitter!
Inscrit le 31/12/2010
207 messages publiés
Neinmann, le 11/06/2012 - 11:51
sakabaro, le 11/06/2012 - 11:47
Mouais, il me semble que votre article est un poil biasé. Peux être en tant qu'entrepeneurs, on en a marre d'être pris pour des vaches à lait? Peux être que la dette actuelle est plus à mettre sur le dos des politiques qui dépensent comme un ivrogne aveugle l'argent de l'état? Peux être qu'il faut la mettre sur eux plutôt que sur les créateurs de richesse?

Juste pour être sûr : on parle bien de la Finlande là ?


Au niveau fiscal, la Finlande est pire que la France. Énormément de dépenses publiques (beaucoup d'aides, ce qui n'est pas un mal en soit, si on peut se le payer), pour des impôts très élevés, mais bien dépensés par le pays, dans l'éducation et la recherche. Combiné a une immigration faible (parce que régulée) on se retrouve avec une base démographique de travailleurs qualifiés, qui payent quasiment tous leurs impôts (moins de 5.6% de chômage en 2011, de mémoire).

Par contre, c'est le modèle "scandinave" qui ne marcherait pas en France, dû à la différence de base démographique.
Inscrit le 23/12/2011
363 messages publiés
J'en parlais hier soir à notre apéro pirate : l'Euro a été construit uniquement sur des bases financières, en occultant totalement la partie sociale de la monnaie unique.

Et il y a deux choses qui l'illustrent : la TVA et l'IS qui devraient être identiques dans tous les pays de l'Eurozone. Mais non, on fait n'imp, et ça conduit à ça.

J'ai toujours eu une certaine aversion pour Rovio, ce côté "je débarque mais je suis trop bon en fait, et accessoirement je vous crache à la gueule" ; ben c'est confirmé...
Inscrit le 06/08/2008
489 messages publiés
Ou cet entrepreneur à il fait des études ? Qui à payé ses années de fac ou il a apprit à "programme" ses jeux débiles ? Tant mieux pour lui si autant de gens sont prêt à payer pour son bidule, mais dans ce cas il faut profiter de cet argent pour rembourser les dettes qu'il à vis à vis du pays ou il à grandit, apprit et vécu, dans lequel il à surement été soigné soigné gratuitement ou pas loin etc. Les impôts, c'est pas fait que pour payer des jets privés à des connards comme sarko.
Inscrit le 03/01/2004
17 messages publiés
Thrawninioub, le 11/06/2012 - 11:47
Ce n'est pas le dumping fiscal qui conduit un continent à la faillite, mais l'assassinat pur et simple de toute velléité de création d'entreprise à grand coup d'impôts.

Sans son dumping fiscal, l'Irlande serait encore plus dedans, pour la bonne et simple raison que si elle touche moins d'impôts pour chaque société présente fiscalement sur son territoire que, disons, la France, au moins, elle a des sociétés à taxer, ce qui ne serait pas le cas, ou très peu, sans politique fiscale avantageuse.


Le dumping fiscal tire au final tous les états vers le bas, et l'humanité à perdre tout ce qu'elle avait pu gagner sur le plan de la santé, ...

Après que oui, les politiques fassent également n'importe quoi avec l'argent public, c'est un problème, mais la faute en revient avant tous aux électeurs qui n'élisent qu'en fonction du camp de la personne et non en fonction de l'intégrité du candidat (Chirac, Sarkozy, Lang, Balkany, ...)
Inscrit le 31/12/2010
207 messages publiés
Guillaume, le 11/06/2012 - 11:53
Thrawninioub, le 11/06/2012 - 11:47
Ce n'est pas le dumping fiscal qui conduit un continent à la faillite, mais l'assassinat pur et simple de toute velléité de création d'entreprise à grand coup d'impôts.


Je suis entrepreneur moi-même. Je connais des entrepreneurs. Beaucoup. Aucun n'a été découragé par les impôts en France. Quand on paye des impôts sur les bénéfices, on est content d'en payer. C'est qu'on a fait des bénéfices. Tout est ensuite une question de dosage, mais autour de 30 % c'est pas aberrant.

Seules les grosses entreprises cherchent à payer moins d'impôts, parce qu'elles quittent la logique de production et d'innovation pour celle de la maximisation de la rentabilité.


Je suis expert comptable, mes potes le sont, j'ai fait du conseil pendant mes études, des entrepreneurs, j'en ai vu à la pelle. Numérama est, de mémoire, assez vieux maintenant pour ne plus connaître les 5 années difficiles de création, et dont les conditions ont beaucoup changé ces quatres dernières années. Il est beaucoup plus dûr de créer maintenant que dans le début des années 2000.
Inscrit le 11/06/2012
6 messages publiés
C'est ce qu'on appelle la mondialisation les enfants ! Il faut l'accepter; car les entreprises comme Rovio n'ont pas de nécessité de présence sur un territoire particulier, mais d'une présence sur Inernet !

Pour casser ce type de pratiques, il faudrait que tous les états se mettent d'accord pour avoir le même niveau d'imposition. Mais ça n'est pas prêt d'arriver.

Ou alors, créer une institution internationnale imposant les chifffres d'affaire/bénéfice réaliser sur Internet et répartir cet impôt en fonction de l'origine des acheteur. Du coup, ne plus imposer en fonction du pays du commercant, mais du pays des clients !
Inscrit le 03/01/2004
17 messages publiés
Thrawninioub, le 11/06/2012 - 12:05
Guillaume, le 11/06/2012 - 11:53
Thrawninioub, le 11/06/2012 - 11:47
Ce n'est pas le dumping fiscal qui conduit un continent à la faillite, mais l'assassinat pur et simple de toute velléité de création d'entreprise à grand coup d'impôts.


Je suis entrepreneur moi-même. Je connais des entrepreneurs. Beaucoup. Aucun n'a été découragé par les impôts en France. Quand on paye des impôts sur les bénéfices, on est content d'en payer. C'est qu'on a fait des bénéfices. Tout est ensuite une question de dosage, mais autour de 30 % c'est pas aberrant.

Seules les grosses entreprises cherchent à payer moins d'impôts, parce qu'elles quittent la logique de production et d'innovation pour celle de la maximisation de la rentabilité.


Je suis expert comptable, mes potes le sont, j'ai fait du conseil pendant mes études, des entrepreneurs, j'en ai vu à la pelle. Numérama est, de mémoire, assez vieux maintenant pour ne plus connaître les 5 années difficiles de création, et dont les conditions ont beaucoup changé ces quatres dernières années. Il est beaucoup plus dûr de créer maintenant que dans le début des années 2000.


Et c'est à cause de cette mentalité ultra libérale et la mondialisation sauvage qu'on a une crise au niveau des banques qui les rendent aussi frileuses.

Il faut ajouter à ça le mythe de la croissance nécessaire, et plein d'autres raisons... Mais approuver le dumping fiscal à l'intérieur même de l'Europe, j'avoue que j'ai bien ri...
Inscrit le 05/11/2011
239 messages publiés
Je vois rien de choquant dans son comportement, personnellement.
Inscrit le 25/09/2011
167 messages publiés
Mouais, il me semble que votre article est un poil biasé. Peux être en tant qu'entrepeneurs, on en a marre d'être pris pour des vaches à lait? Peux être que la dette actuelle est plus à mettre sur le dos des politiques qui dépensent comme un ivrogne aveugle l'argent de l'état? Peux être qu'il faut la mettre sur eux plutôt que sur les créateurs de richesse?


30 ans qu'on entend ce discours de poncifs Libéraux.
30 ans que ça ne fonctionne pas.


Quand l'état dépense 56% de la richesse produite chaque année et contrôle le reste par un tas de réglementation, comment peux- on parler de libéralisme?
Inscrit le 25/09/2011
167 messages publiés
Neinmann, le 11/06/2012 - 11:51
sakabaro, le 11/06/2012 - 11:47
Mouais, il me semble que votre article est un poil biasé. Peux être en tant qu'entrepeneurs, on en a marre d'être pris pour des vaches à lait? Peux être que la dette actuelle est plus à mettre sur le dos des politiques qui dépensent comme un ivrogne aveugle l'argent de l'état? Peux être qu'il faut la mettre sur eux plutôt que sur les créateurs de richesse?

Juste pour être sûr : on parle bien de la Finlande là ?

J'avoue, j'ai un peu dévié sur notre chère pays. La situation se ressemble beaucoup n'empêche.
Inscrit le 25/09/2011
167 messages publiés
Melpheos, le 11/06/2012 - 11:57
sakabaro, le 11/06/2012 - 11:47
Mouais, il me semble que votre article est un poil biasé. Peux être en tant qu'entrepeneurs, on en a marre d'être pris pour des vaches à lait? Peux être que la dette actuelle est plus à mettre sur le dos des politiques qui dépensent comme un ivrogne aveugle l'argent de l'état? Peux être qu'il faut la mettre sur eux plutôt que sur les créateurs de richesse?

Tient un troll libéral sur Numerama ?
Je vais proposer quelque chose : 0% d'impôts sur les sociétés mais 66% du bénéfice reversé sous forme de bonus aux employés de manière unitaire (chaque salarié y compris le patron touche la même chose)
OK ?

Si au final c'est plus efficace de travailler comme ça, pourquoi pas?
Inscrit le 25/09/2011
167 messages publiés
Guillaume, le 11/06/2012 - 11:53
Thrawninioub, le 11/06/2012 - 11:47
Ce n'est pas le dumping fiscal qui conduit un continent à la faillite, mais l'assassinat pur et simple de toute velléité de création d'entreprise à grand coup d'impôts.


Je suis entrepreneur moi-même. Je connais des entrepreneurs. Beaucoup. Aucun n'a été découragé par les impôts en France. Quand on paye des impôts sur les bénéfices, on est content d'en payer. C'est qu'on a fait des bénéfices. Tout est ensuite une question de dosage, mais autour de 30 % c'est pas aberrant.

Seules les grosses entreprises cherchent à payer moins d'impôts, parce qu'elles quittent la logique de production et d'innovation pour celle de la maximisation de la rentabilité.


Je suis heureux pour toi. À mon humble avis, je penses que tu oublies de prendre en compte IR, TVA et charges sociales que tu payes en plus de l'IS. On est à plus de 50% dans ce cas là.
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
Guillaume, le 11/06/2012 - 11:53
Je suis entrepreneur moi-même. Je connais des entrepreneurs. Beaucoup. Aucun n'a été découragé par les impôts en France. Quand on paye des impôts sur les bénéfices, on est content d'en payer. C'est qu'on a fait des bénéfices. Tout est ensuite une question de dosage, mais autour de 30 % c'est pas aberrant.

Seules les grosses entreprises cherchent à payer moins d'impôts, parce qu'elles quittent la logique de production et d'innovation pour celle de la maximisation de la rentabilité.

Oui mais dans la tête des libéraux on vit en URSS et même que les Flanby = Staline.

" D'ailleurs les français sont des zasistés fainéants nantis, que les zécolos c'est que des pastèques communistes qui veulent mettre en place une tyrannie vert-rouge (donc alliés aux islamo-gauchiste) par l'intermédiaire du complot du peak-oil et d'ailleurs on peut pas faire autrement que le libéralisme parce que sinon c'est Staline alors vos gueules et TINA et si vous n'êtes pas d'accord c'est que vous êtes communiste ET antisémite. "

Les même conneries qu'on nous raconte en boucle depuis les années 80.
Inscrit le 20/11/2004
2068 messages publiés
Très bon article, merci Guillaume !
Inscrit le 13/08/2002
24347 messages publiés
sakabaro, le 11/06/2012 - 12:29
Guillaume, le 11/06/2012 - 11:53
Je suis heureux pour toi. À mon humble avis, je penses que tu oublies de prendre en compte IR, TVA et charges sociales que tu payes en plus de l'IS. On est à plus de 50% dans ce cas là.


L'IR, les entrepreneurs le payent au même niveau que n'importe quel salarié.
La TVA, c'est neutre pour une entreprise. On sert juste de collecteur d'impôts, pour faire remonter à l'état. Au pire une TVA trop forte freine la consommation. Mais c'est encore un autre sujet (pas celui de l'IS).
Les charges sociales, ça c'est un vrai sujet. C'est clairement ce qui est le plus lourd et ce qui limite le développement des TPE/PME. Mais il faut voir ça dans une vision globale. Un état qui n'aurait pas d'impôts/charges sociales aurait cependant un système de santé, privatisé, très cher. Ce qu'on paye à travers les charges sociales, le consommateur ne le paye pas par la souscription aux services privés. C'est une autre façon de répartir les coûts.
Inscrit le 05/03/2008
922 messages publiés
Zergy, le 11/06/2012 - 12:37
D'ailleurs les français sont des zasistés fainéants nantis, que les zécolos c'est que des pastèques communistes qui veulent mettre en place une tyrannie vert-rouge (donc alliés aux islamo-gauchiste) par l'intermédiaire du complot du peak-oil et d'ailleurs on peut pas faire autrement que le libéralisme parce que sinon c'est Staline alors vos gueules et TINA et si vous n'êtes pas d'accord c'est que vous êtes communiste ET antisémite.


Il est sous CC? C'est pour imprimer.
Inscrit le 10/07/2009
228 messages publiés
Je ne suis pas entrepreneur, mais j'en ai dans mon entourage.
Si ils ralent effectivement sur le cout de la main d'oeuvre et les impots divers et variés, ca n'est pas pour eux le plus gros soucis.

Le plus gros soucis, c'est l'aspect totalement "usine à gaz" de certaines administrations (Ursaaf, Sécurité Sociale etc.).
Concrètement, ils recoivent régulièrement des trucs à payer, sans que personne en face ne puisse leur expliquer clairement pourquoi car les réformes de nos amis les politiciens s'empilent les unes sur les autres et au final plus personne ne comprend rien. Et c'est de pire en pire chaque années.

Le temps d'arriver à joindre l'administration concernée et d'essayer d'y comprendre quelque chose, ce sont un nombre hallucinant d'heures perdues.

Bref, une bonne simplification ferait gagner beaucoup de temps, et donc d'argent, à tout le monde.
[message édité par Dyonis le 11/06/2012 à 13:08 ]
Inscrit le 11/03/2009
1637 messages publiés
Anagrys, le 11/06/2012 - 11:58
Melpheos, le 11/06/2012 - 11:53
Sens civique et entrepreneurs européens ça va pas dans la même phrase

Il faudrait peut-être évoluer un peu et penser que l'"entrepreneur européen", c'est plus souvent le plombier, le boulanger du coin ou le patron de petite boîte locale qui essaie de s'en sortir que le gros patron de multinationale.

Parce que tu crois qu'un plombier ou un boulanger peut être considéré comme un entrepreneur européen ? A moins d'être à la frontière, je doute qu'un boulanger français serve des clients en Belgique.
Inscrit le 24/04/2012
198 messages publiés
Pour arréter le débat qui nous annonce que l'entreprenariat franchouillard croûle sous l'impôt, les USA (40%), le Japon (40,69%) et l'Allemagne (38,36%) ont un IS moyen plus élevé que la France (34,43%). Ils ne sont pourtant pas trop à la ramasse coté entrepreneurs.
http://www.journaldu...s-societe.shtml

Donc il faudrait donc peut être arrêter avec cette mythologie de l'impôt.
Inscrit le 25/09/2011
167 messages publiés
Guillaume, le 11/06/2012 - 12:51
sakabaro, le 11/06/2012 - 12:29
Guillaume, le 11/06/2012 - 11:53
Je suis heureux pour toi. À mon humble avis, je penses que tu oublies de prendre en compte IR, TVA et charges sociales que tu payes en plus de l'IS. On est à plus de 50% dans ce cas là.


L'IR, les entrepreneurs le payent au même niveau que n'importe quel salarié.
La TVA, c'est neutre pour une entreprise. On sert juste de collecteur d'impôts, pour faire remonter à l'état. Au pire une TVA trop forte freine la consommation. Mais c'est encore un autre sujet (pas celui de l'IS).
Les charges sociales, ça c'est un vrai sujet. C'est clairement ce qui est le plus lourd et ce qui limite le développement des TPE/PME. Mais il faut voir ça dans une vision globale. Un état qui n'aurait pas d'impôts/charges sociales aurait cependant un système de santé, privatisé, très cher. Ce qu'on paye à travers les charges sociales, le consommateur ne le paye pas par la souscription aux services privés. C'est une autre façon de répartir les coûts.
Mini parenthèse pour la TVA, il me sembles que bien tu puisses récupérer la TVA sur tes factures, in fine, tu payes quand même un impôt (taxe) sur la valeur ajouté de ta société.
Après pour l'abritage privé/public, je suis d'accord avec toi. Après, toutes est une question de choix. Il est fort à parier que le mec de angry birds a déjà remboursé aux centuples ce que la Finlande lui a donné. Si il souhaite un autre équilibre privé/public, pourquoi le condamner dans son choix?
Inscrit le 19/10/2009
6427 messages publiés
Arrindos, le 11/06/2012 - 11:39
Mais non c'est là qu'ils sont bon les irlandais... Il font du dumping, font venir les grosses boite de l'IT, et lorsqu'ils auront assez de vaches à lait ! Bing ils passe les impots a 50 % et hop on rempli les caisses! xD


Et à part vous ridiculiser en perpétrant des affirmations péremptoires ?

Tenez, un peu d'information quant à vos certitudes :
http://www.la-fiscal...iscalite-UE.pdf

Revenez avec des informations en lieu et place de vos diffamations quand vous le voudrez...
Inscrit le 11/06/2012
3 messages publiés
Votre rai
Guillaume, le 11/06/2012 - 11:53
Thrawninioub, le 11/06/2012 - 11:47
Ce n'est pas le dumping fiscal qui conduit un continent à la faillite, mais l'assassinat pur et simple de toute velléité de création d'entreprise à grand coup d'impôts.


Je suis entrepreneur moi-même. Je connais des entrepreneurs. Beaucoup. Aucun n'a été découragé par les impôts en France.


Votre argument n'est pas valide, puisque il tient compte seulement de ce que l'on voit (les entrepreneurs qui ont entrepris malgré les conditions), et non pas de ce que l'on ne voit pas (tous les hommes et toutes les femmes qui n'ont pas entrepris à cause des conditions). Toujours la même erreur.
Relisez Bastiat...
http://bastiat.org/fr/cqovecqonvp.html
Inscrit le 11/06/2012
3 messages publiés
Guillaume, le 11/06/2012 - 11:53


Guillaume, le 11/06/2012 - 11:53

Je suis entrepreneur moi-même. Je connais des entrepreneurs. Beaucoup. Aucun n'a été découragé par les impôts en France.



Votre argument n'est pas valide, puisque il tient compte seulement de ce que l'on voit (les entrepreneurs qui ont entrepris malgré les conditions), et non pas de ce que l'on ne voit pas (tous les hommes et toutes les femmes qui n'ont pas entrepris à cause des conditions). Toujours la même erreur.
Relisez Bastiat...
http://bastiat.org/fr/cqovecqonvp.html
[message édité par gerardfoucher le 11/06/2012 à 13:36 ]
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
Votre argument n'est pas valide, puisque il tient compte seulement de ce que l'on voit (les entrepreneurs qui ont entrepris malgré les conditions), et non pas de ce que l'on ne voit pas (tous les hommes et toutes les femmes qui n'ont pas entrepris à cause des conditions). Toujours la même erreur.
Relisez Bastiat...
http://bastiat.org/fr/cqovecqonvp.html


C'est vrai on serait tous patron si on vivait sous le vrai libéralisme vrai du gentil marché qui rend heureux et fait des bisous. o/

tschaggatta, le 11/06/2012 - 13:23
Pour arréter le débat qui nous annonce que l'entreprenariat franchouillard croûle sous l'impôt, les USA (40%), le Japon (40,69%) et l'Allemagne (38,36%) ont un IS moyen plus élevé que la France (34,43%). Ils ne sont pourtant pas trop à la ramasse coté entrepreneurs.
http://www.journaldu...s-societe.shtml

Donc il faudrait donc peut être arrêter avec cette mythologie de l'impôt.

Mais arrête tu vas casser leur religion !
[message édité par Zergy le 11/06/2012 à 13:49 ]
Inscrit le 30/10/2008
180 messages publiés
Franchement le troll socialiste pro plus d'impôts sur numérama, c'est du grand n'importe quoi !
Autant vous êtes très bon pour ce qui est nouvelle technologie, droit d'auteur, mais là c'est du n'importe quoi !

Au lieu de se plaindre, on devrait baisser le taux d'imposition des entreprises en France, ça en attirait comme le font si bien les irlandais ou les luxembourgeois... arrêter de dire que c'est parce qu'ils en font payer moins qu'ils ont tord et nous raison !

l'impôts sur les sociétés est absurdes... il faut taxer ce qui sort des entreprises et distribué, pas les gains des entreprises...

mais bon, en France on a tous été formaté à un discours socialiste depuis notre tendre âge... de l'extrême gauche à l'extrême droite, on nous tiens un discours économique socialiste plus ou moins poussé...

ça ne serait justement pas ça les maux de notre système économique ? trop d'impôts, trop d'interventionnisme de l'état... trop de clientélisme...
Inscrit le 11/04/2008
612 messages publiés
Comme dirait Bernard Tapie, réfugié fiscal en Belgique : "hé bé, le civisme n'est ce que c'était ma pôv dame" .
Inscrit le 16/10/2009
36 messages publiés
C'est marrant de voir "la catastrophe économique" du continent résumée au méchants entrepreneurs qui ne veulent pas se faire saigner par les impôts.

C'est encore plus marrant de sous-entendre que la dette sera remboursée par l'impôt.

On est très loin de la réalité : création monétaire / argent dette

(quand il y a une inondation, on ne se contente pas d'éponger... on coupe aussi l'arrivé d'eau)
Inscrit le 25/09/2011
167 messages publiés
tschaggatta, le 11/06/2012 - 13:23
Pour arréter le débat qui nous annonce que l'entreprenariat franchouillard croûle sous l'impôt, les USA (40%), le Japon (40,69%) et l'Allemagne (38,36%) ont un IS moyen plus élevé que la France (34,43%). Ils ne sont pourtant pas trop à la ramasse coté entrepreneurs.
http://www.journaldu...s-societe.shtml

Donc il faudrait donc peut être arrêter avec cette mythologie de l'impôt.

L'impôt est complexe. Il faut prendre compte tout ce qui est obligatoire: TVA, charges sociales, IR, taxes locales, cotisations diverses et varriés, taxes sur opérations...
Inscrit le 07/01/2009
13 messages publiés
Pour ceux que ca interesse, faite une recherche sur le double irish arrangement ;-) Ou comment google (entre autre) fait pour ne pas payer d'IS).
Je suis aussi entrepreneur, et oui, je suis découragé par les différentes charges / impôts en France. Bref. Toujours le même débat. Peu importe. Si je pouvais, je ferais comme Rovio sans aucune hésitation!
Side note, j'aime beaucoup voir du Bastiat sur ce genre de thread, merci à celui qui poste, et je vais même me permettre de faire un HS sur Bastiat et sa position sur le copyright
http://bastiat.org/fr/discours_cercle_librairie.html

(Et oui je suis un libéral pour le copyright ;-) )
Inscrit le 20/03/2009
1110 messages publiés
comme d'hab, ceux qui commencent a avoir un peu de pognon n'ont qu'une seule et même obsession: avoir encore plus de pognon. au delà de tout sens morale.
pourritures.....
Inscrit le 31/12/2010
207 messages publiés
tschaggatta, le 11/06/2012 - 13:23
Pour arréter le débat qui nous annonce que l'entreprenariat franchouillard croûle sous l'impôt, les USA (40%), le Japon (40,69%) et l'Allemagne (38,36%) ont un IS moyen plus élevé que la France (34,43%). Ils ne sont pourtant pas trop à la ramasse coté entrepreneurs.
http://www.journaldu...s-societe.shtml

Donc il faudrait donc peut être arrêter avec cette mythologie de l'impôt.


Ce n'est pas une mythologie.

Vous parlez de l'IS uniquement. Or, la plupart des entrepreneurs français ne sont pas à l'IS, mais à l'IR, qui est beaucoup plus élevé en France que, au hasard, Etats-unis, Allemagne, Japon.

Ici vous ne parlez que d'UN impôt, alors que les entreprises françaises en payent plusieurs dizaines, directement ou pas (23 impôts et taxes diverses sur une activité de restauration type Kebab à Nice, par exemple) alors que dans les pays que vous avez cité, non seulement l'IR est ridicule, mais surtout il y a beaucoup moins de :

- taxes diverses et variées
- charges sociales
- temps passé à communiquer avec les 20 organismes différents chargés de collecter ces taxes, ouverts 4 heures par jour, ce qui fait que l'entrepreneur moyen a le choix entre passer ses week ends à faire de l'administratif, ou ne plus exercer son c?ur de métier en semaine. Certes, l'administration est une plaie, mais jusque ici, je n'ai vu que l'Italie et l'Espagne de pire. Et l'Asie, mais bon tout se règle magiquement avec un billet par là-bas, donc on va pas compter.

Et un dernier pour la route, je vais rejoindre Guillaume, ou je suis en partie d'accord avec lui, une des grosses charges de l'entrepreneur ici, c'est les charges sociales. Après, en France, on a choisit le coté que, personnellement, je trouves bisounours, tout le monde payes pour tout le monde, qui au final donne ceux qui bossent et prennent des risques payent pour les autres. C'est un avis perso ici. Je peux parfaitement comprendre que quelqu'un ai envie de sortir de ce système.

C'est, à mon sens, cette combinaison d'impôts pas si élevés individuellement, mais dans le top 10 mondial pris collectivement, plus les charges sociales énormes qui tuent la compétitivité française et qui fait que très peu de gens réussissent à monter une boite (50% meurent à 4 ans, et encore 50 à horizon 10 ans).
Inscrit le 11/05/2008
27 messages publiés
rafoudol, le 11/06/2012 - 13:49
Franchement le troll socialiste pro plus d'impôts sur numérama, c'est du grand n'importe quoi !
Autant vous êtes très bon pour ce qui est nouvelle technologie, droit d'auteur, mais là c'est du n'importe quoi !

Au lieu de se plaindre, on devrait baisser le taux d'imposition des entreprises en France, ça en attirait comme le font si bien les irlandais ou les luxembourgeois... arrêter de dire que c'est parce qu'ils en font payer moins qu'ils ont tord et nous raison !

l'impôts sur les sociétés est absurdes... il faut taxer ce qui sort des entreprises et distribué, pas les gains des entreprises...

mais bon, en France on a tous été formaté à un discours socialiste depuis notre tendre âge... de l'extrême gauche à l'extrême droite, on nous tiens un discours économique socialiste plus ou moins poussé...

ça ne serait justement pas ça les maux de notre système économique ? trop d'impôts, trop d'interventionnisme de l'état... trop de clientélisme...


En parlant de troll, en voilà un bien gros, bien gras !

Alors, selon toi, si on pousse le résonnent un peu plus loin, on baisse l'imposition en France pour être aussi attractif que les pays qui effectuent du dumping, obligeant les autres pays européen à faire pareil et on fait joyeusement pété la dette de l'état qui est déjà au coeur des préoccupations actuelles ? Du pur délire ...

Et taxer sur ce qui sort des entreprises ... Cad les charges sociales ? Excellente idée ! Tous français serait officiellement les plus chers d'Europe et tu peux être sûr qu'il ne restera pas un seul emploi ! Déjà que le salaire chinois est en moyenne de 260 €, si on passe à 3000€, ça ne peut qu'être une réussite !

Pour payer moins, tout le monde est d'accord, mais quand il s'agit de payer plus, forcément ...

ps : j'ai monté ma société informatique il y a maintenant trois ans, en EURL, je ne me suis jamais plein de payer les impôts sur les bénéfices, au contraire ! En revanche, que d'autre "triche" et profite du système, ça, ça me dérange !
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
rafoudol, le 11/06/2012 - 13:49
l'impôts sur les sociétés est absurdes... il faut taxer ce qui sort des entreprises et distribué, pas les gains des entreprises...

mais bon, en France on a tous été formaté à un discours socialiste depuis notre tendre âge... de l'extrême gauche à l'extrême droite, on nous tiens un discours économique socialiste plus ou moins poussé...

GNIIIII on vit en URSS, GNIIIII tous abruti par l'éducation nationale-socialiste GNIIIII les bolchéviks ils sont partout ! GNIIIIII Vivement qu'on ait un type avec des COUILLES comme PINOCHET pour mettre les gauchiasses dans des camps ! GNIIIIII.
Inscrit le 25/01/2007
2899 messages publiés
le probleme, ce n'est pas de payer "trop" d'impots... c'est de payer bcp d'impots et que ceux ci soient dépensés n'importe comment.

autre chose, le mode de prélèvement est important : il est préférable de payer mettons 50% d'impots en une fois, à la source que de se faire sucer lentement et par a-coups jusqu'a arriver au mm seuil.

sachant qu'en france on arrive à 86% d'impots si on met tt à bout.

enfin, l'equité sociale. les retours d'impots actuellement se répartissent généreusement aux couches hautes de la population (par défiscalisation) et aux couches basses (par le truchement des aides sociales et des niches).

mais ceux qui payent le plus, proportionnellement sont aussi les moins aidés en cas de besoin.

enfin, la débilité de la répartition du système d'aide : l'adage, on gagne plus en travaillant moins.

exemple concret qui nous arrive : mieux vaut avoir son propre enfant + garder un enfant à mi-temps que garder deux enfants à d'autres en plein temps...

la différence de salaire est de 231 euros pour 39 heures de boulot (et développer sa progéniture) contre 45 pour les plein temps.

encore un autre exemple : dans l'intermittence, celui qui a du boulot, souvent et plus facilement a ses heures rapidement et un meilleur salaire, donc il a plus d'indemnité journalière et plus de congés payés.

celui qui galère pour bosser, n'a pas ses heures, pas de chômage, pas de congés payés et quand il obtient son chômage, a un taux ridicule...

TELLEMENT LOGIQUE !
[message édité par pleindeuss le 11/06/2012 à 16:06 ]
Inscrit le 05/10/2011
2788 messages publiés
pleindeuss, le 11/06/2012 - 16:05
mieux vaut avoir son propre enfant

J'hésite encore à en prendre un.
Tu conseilles quoi comme marque ?
Inscrit le 20/07/2011
791 messages publiés
Faut dire aussi qu'a 16h40 sur un blog à dégoiser des conneries, on doit pas vraiment faire partie de la France qui retrousse ses manches !
Inscrit le 25/01/2007
2899 messages publiés
milord, le 11/06/2012 - 16:22
pleindeuss, le 11/06/2012 - 16:05
mieux vaut avoir son propre enfant

J'hésite encore à en prendre un.
Tu conseilles quoi comme marque ?


pas sur de voir ou tu veux en venir...
Inscrit le 18/03/2008
763 messages publiés
EN même temps y a pas que les riches qui songent à s'expatrier, quand je vois ce que mon activité artistique me coûte par rapport à ce qu'elle me rapporte...
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Ca commence à bien faire ce dumping social : il faudrait peut-être commencer à comprendre qu'en Europe, le but du jeu ce n'est pas de se tirer dans les pattes les uns des autres.

Quand tu as un pays qui a des impôts sur les entreprises quasiment nul, ou des charges sociales quasiment nulles, bien évidemment les entreprises vont se délocaliser. Mais qui dit plus d'entreprises, dit plus de routes, plus d'hôpitaux, plus d'écoles.
Mais comme il n'y a pas d'impôts qui rentrent, du coup on a un pays qui vient crier famine auprès de l'Europe pour qu'on lui prête quelques milliards.

Alors que les milliards sont chez eux : dans les comptes en banque des sociétés implantées en Irlande.

Qu'on se batte contre la concurrence chinoise, américaine, japonaise, c'est de bonne guerre.

C'était la même chose aux USA au début du siècle : le Texas baissait les impôts sur les entreprises, donc les boîtes se barraient de Floride vers le Texas, et la Floride baissait à son tour les impôts et du coup les boîtes de Californie allaient en Floride, ...
Jusqu'à ce que Roosevelt tape du poing sur la table et décide d'un impôt sur les bénéfices sur les sociétés de 40% partout. Ce qui est toujours le cas.
Alors qu'en Europe, sous la pression des états qui pratiquent le dumping social, le taux moyen d'impôts sur les bénéfices des sociétés est passé en quelques années de 37 à 25%.

Est-ce qu'il est normal que l'Irlande ait un taux à 12% et que l'Etat irlandais soit en faillite ?

On a fait l'europe monétaire : il serait temps d'attaquer le chantier de l'europe fiscale.
Inscrit le 05/09/2002
2530 messages publiés
Arrindos, le 11/06/2012 - 11:39
Mais non c'est là qu'ils sont bon les irlandais... Il font du dumping, font venir les grosses boite de l'IT, et lorsqu'ils auront assez de vaches à lait ! Bing ils passe les impots a 50 % et hop on rempli les caisses! xD


Rien de nouveau, ça fait plus de 10 ans que l'Irlande fait du dumping social, c'est une des raisons pour laquelle la crise lui a fait aussi mal hein, parce qu'ils n'ont RIEN d'autre, et un niveau de taxes tellement faible qu'au moindre problème provoquant des replis des boîtes qui ont migrées là bas, plop, plus rien.
Inscrit le 19/10/2009
6427 messages publiés
Ashareth, le 11/06/2012 - 18:32

Arrindos, le 11/06/2012 - 11:39
Mais non c'est là qu'ils sont bon les irlandais... Il font du dumping, font venir les grosses boite de l'IT, et lorsqu'ils auront assez de vaches à lait ! Bing ils passe les impots a 50 % et hop on rempli les caisses! xD



Rien de nouveau, ça fait plus de 10 ans que l'Irlande fait du dumping social, c'est une des raisons pour laquelle la crise lui a fait aussi mal hein, parce qu'ils n'ont RIEN d'autre, et un niveau de taxes tellement faible qu'au moindre problème provoquant des replis des boîtes qui ont migrées là bas, plop, plus rien.



Ah mais non...


Oui concernant tant le dumping social que la fiscalité de rêve entreprenariale au vu de ce qui se fait ailleurs en Europe, par contre, concernant les causes, cherchez un peu mieux du côté du financement des institutions, enfin, de ce qu'il leur reste...
Inscrit le 06/08/2009
998 messages publiés
sakabaro, le 11/06/2012 - 13:25
Après pour l'abritage privé/public, je suis d'accord avec toi. Après, toutes est une question de choix. Il est fort à parier que le mec de angry birds a déjà remboursé aux centuples ce que la Finlande lui a donné. Si il souhaite un autre équilibre privé/public, pourquoi le condamner dans son choix?


Parce que le système fonctionne comme ça, l'état investit moyennement sur beaucoup de monde par ses dépenses publiques. La plupart rapportent moins que l'investissement, mais quelques uns rapportent plus et ça s'équilibre.

Si ceux qui réussissent décident de se barrer dès que le succès arrive, ça peut pas aller.

Ca me fait d'ailleurs penser à nos merveilleux sportifs (joueurs de tennis en tête, je suis pas trop au courant pour les autres sports) qui après avoir bien profité des infrastructures sport-études payées par l'état se barrent presque tous en Suisse dès qu'ils commencent à gagner quelques tournois.
Inscrit le 19/10/2009
6427 messages publiés
Hey00, le 11/06/2012 - 19:41

sakabaro, le 11/06/2012 - 13:25
Après pour l'abritage privé/public, je suis d'accord avec toi. Après, toutes est une question de choix. Il est fort à parier que le mec de angry birds a déjà remboursé aux centuples ce que la Finlande lui a donné. Si il souhaite un autre équilibre privé/public, pourquoi le condamner dans son choix?



Parce que le système fonctionne comme ça, l'état investit moyennement sur beaucoup de monde par ses dépenses publiques. La plupart rapportent moins que l'investissement, mais quelques uns rapportent plus et ça s'équilibre.

Si ceux qui réussissent décident de se barrer dès que le succès arrive, ça peut pas aller.

Ca me fait d'ailleurs penser à nos merveilleux sportifs (joueurs de tennis en tête, je suis pas trop au courant pour les autres sports) qui après avoir bien profité des infrastructures sport-études payées par l'état se barrent presque tous en Suisse dès qu'ils commencent à gagner quelques tournois.



Un ' équilibre ' public-privé ?


Mais sans rire, WTF ?


Un investissement public qui rapporte ?


Sans déconner ?


Mais vous êtes dans quel monde ?


Qui croit encore que l'individualisme puisse être auto-régulé ?


Maintenant que vous avez fait le constat, quelles possibilités entrevoyez-vous ?
Inscrit le 23/05/2012
3 messages publiés
zig, le 11/06/2012 - 17:31


On a fait l'europe monétaire : il serait temps d'attaquer le chantier de l'europe fiscale.


+1
Inscrit le 17/01/2006
3510 messages publiés
rafoudol, le 11/06/2012 - 13:49
Au lieu de se plaindre, on devrait baisser le taux d'imposition des entreprises en France, ça en attirait comme le font si bien les irlandais ou les luxembourgeois... arrêter de dire que c'est parce qu'ils en font payer moins qu'ils ont tord et nous raison !


Oui c'est une bonne idée ! Comme ça on serait tous à un taux d'impôt très bas, comme ça non-seulement on prélèverait beaucoup moins d'impôts sur chaque société, mais en plus on n'aurait pas plus de sociétés qu'actuellement vu qu'aucune société n'aurait spécialement intérêt à s'installer chez nous vu que le taux serait pareil ailleurs.


Bordel, quand est-ce que les bébés-libéraux comprendront ce truc pourtant de bon sens, de niveau CE1, à savoir que le dumping ne fonctionne que quand il est fait par un ou deux pays ?

C'est pourtant simple quoi, je peux l'expliquer en langage CE1 si vous voulez :

- Imagine que tous les enfants de ta classe organisent chaque année une grande fête pour leur anniversaire ! Et bien-sûr ils se font offrir des cadeaux d'anniversaire. Alors, tout le monde ne peut pas venir à l'anniversaire de tout le monde, ça coûterait trop cher en cadeaux. L'année dernière, tu as reçu un jeu de société, un album de BD et un chouette ours en peluche !

- Maintenant imagine que tu dises : "non mais moi j'ai pas besoin de plein de gros cadeaux vous savez les amis ! Vous pouvez m'apporter un petit cadeau pas cher ça me va, ou vous mettre à plusieurs pour acheter un seul gros cadeau !"

- Imagine aussi que tous tes copains disent : "non moi je veux que tout le monde m'apporte un super gros cadeau !"

- Qu'est-ce qui va se passer ? Tout le monde va préférer venir dans ta fête d'anniversaire, parce que ça coûte moins cher en cadeau ! Et au final tu vas te retrouver avec plein plein de cadeaux, beaucoup plus que tes copains ! C'est super non ?

- Oui mais... imagine maintenant que tous tes copains trouvent que c'est une super idée et décident de faire pareil ?

- Alors les enfants de ta classe vont arrêter de venir tous chez toi. Ils iront un peu chez toi, mais aussi un peu chez les autres copains. Alors tu auras plus du tout "plein plein de cadeaux". Tu en auras juste un ou deux. Et en plus tu leur as dit que tu voulais bien des petits cadeaux... alors tu auras juste un ou deux petits cadeaux.

- Voilà comment, toi et tous tes copains, vous vous retrouvez chaque année à recevoir une boîte de clous et un stylo bic comme seuls cadeaux d'anniversaire.


Voilà, un enfant de 8 ans est capable de comprendre ça. Mais les trolls libéraux toujours pas... c'est à se demander si y a pas un léger problème de capacité de raisonnement chez certains.
Inscrit le 17/01/2006
3510 messages publiés
azreal42, le 11/06/2012 - 14:01
(Et oui je suis un libéral pour le copyright ;-) )


Comme tous les libéraux, quoi : t'es libéral quand ça t'arrange, socialiste le reste du temps. Socialisation des pertes, privatisation des profits.
Inscrit le 07/01/2009
13 messages publiés
Prozac, le 12/06/2012 - 11:30

Comme tous les libéraux, quoi : t'es libéral quand ça t'arrange, socialiste le reste du temps. Socialisation des pertes, privatisation des profits.

Mouais j'ai du mal a voir le coté socialiste de dire que les contrats utilisateurs puissent avoir une valeur juridique pour les libéraux. De même, il me faudra probablement une explication (type CE1 dont tu sembles expert) pour ta dernière phrase, ô grand détenteur des vérités.
Tu as vu ou que je voulais une socialisation des pertes ? Et pour info, chez les libéraux, la socialisation des pertes existe et ça s'appelle une assurance ...
Pour ce qui est du dumping, j'ai beaucoup rigolé, merci pour ces simplifications, heureusement que des gens comme toi sont là pour nous expliquer combien l'économie est un jeu d'enfants.
Inscrit le 17/01/2006
3510 messages publiés
En quoi il y a socialisation des pertes ? C'est simple. Pour faire respecter le droit d'auteur, il te faut une police pour prendre ta plainte en cas de manquement (voire pour les chercher pro-activement) et pour enquêter sur le vilain contrefacteur, un tribunal pour le juger, une administration pénitentiaire pour le mettre en prison si besoin, sinon au moins des services pour forcer le contrefacteur à payer les dommages et intérêts qu'il te doit. Quand il y a plein de petits contrefacteurs comme c'est le cas aujourd'hui avec le p2p il vous faut quasiment des services spécialisés qui ne font que ça de leur journée pour que ça ait un début d'efficacité devant une telle masse de contrevenants...

Tout ça a un coût. àa nécessite de l'argent public. Donc des taxes et des impôts. Seulement les taxes et les impôts ça vous emmerde de les payer.

À la manière des Johnny et compagnie, qui réclament qu'HADOPI lutte contre la contrefaçon de leurs ?uvres avec de l'argent public, mais partent s'exiler fiscalement en Suisse ou ailleurs, vous voulez toujours que l'État s'occupe bien de vous, mais vous voulez que ça se fasse sans qu'on vous demande de payer.

Pendant un temps, vous croyiez avoir trouvé la martingale : il suffisait que l'État s'endette pour trouver l'argent qui permettait de financer les choses dont vous profitez. C'était tout bénef ! Au pire vous prétiez un peu d'argent à l'État pour qu'il éponge vos coûts et vos pertes, mais il devait vous le rendre à la fin avec des intérêts. Et puis vous avez découvert que finalement si l'État gagne pas d'argent, le remboursement n'a jamais lieu, alors vous avez retourné votre veste, finalement la dette, bouh, c'est le mal.
Du coup vous avez trouvé la solution miracle : il faut que l'État prélève un peu d'argent, certes, mais aux autres. Et surtout qu'il "réduise son train de vie", c'est à dire : qu'il continue à dépenser pour vous, mais pas pour les autres.
Inscrit le 07/01/2009
13 messages publiés
Prozac, le 12/06/2012 - 13:19
En quoi il y a socialisation des pertes ? C'est simple. Pour faire respecter le droit d'auteur, il te faut une police pour prendre ta plainte en cas de manquement (voire pour les chercher pro-activement) et pour enquêter sur le vilain contrefacteur, un tribunal pour le juger, une administration pénitentiaire pour le mettre en prison si besoin, sinon au moins des services pour forcer le contrefacteur à payer les dommages et intérêts qu'il te doit. Quand il y a plein de petits contrefacteurs comme c'est le cas aujourd'hui avec le p2p il vous faut quasiment des services spécialisés qui ne font que ça de leur journée pour que ça ait un début d'efficacité devant une telle masse de contrevenants...

Tout ça a un coût. àa nécessite de l'argent public. Donc des taxes et des impôts. Seulement les taxes et les impôts ça vous emmerde de les payer.

À la manière des Johnny et compagnie, qui réclament qu'HADOPI lutte contre la contrefaçon de leurs ?uvres avec de l'argent public, mais partent s'exiler fiscalement en Suisse ou ailleurs, vous voulez toujours que l'État s'occupe bien de vous, mais vous voulez que ça se fasse sans qu'on vous demande de payer.

Pendant un temps, vous croyiez avoir trouvé la martingale : il suffisait que l'État s'endette pour trouver l'argent qui permettait de financer les choses dont vous profitez. C'était tout bénef ! Au pire vous prétiez un peu d'argent à l'État pour qu'il éponge vos coûts et vos pertes, mais il devait vous le rendre à la fin avec des intérêts. Et puis vous avez découvert que finalement si l'État gagne pas d'argent, le remboursement n'a jamais lieu, alors vous avez retourné votre veste, finalement la dette, bouh, c'est le mal.
Du coup vous avez trouvé la solution miracle : il faut que l'État prélève un peu d'argent, certes, mais aux autres. Et surtout qu'il "réduise son train de vie", c'est à dire : qu'il continue à dépenser pour vous, mais pas pour les autres.


Ah la police et la justice. Si ça peut te rassurer, je ne suis pas mini-archiste, je ne suis même pas pour un état régalien (anarcap ;-) )
Mais en passant, si la justice doit choisir les délis qui sont dans sa juridiction, c'est qu'a mon avis il y a un soucis de fonctionnement. La justice doit faire respecter le droit naturel de tout citoyen. Et ensuite, je n'ai rien contre le fait que (toutes) les entreprise participe au coût régalien de l'état via une flattax.
Enfine dans ma vision des choses, c'est au plaignant d'apporter la charge de culpabilité. Il n'y a pas d'inversion des charges. Ce qui veux dire que pour qu'un ayant-droit poursuivre quelqu'un, il doit y investir a minima pas mal de temps.
Ma position sur Hadopi est aussi claire, l'inversion des charges, et le coté automatisation me gêne (même si, et je peux me trompter, ce n'est pas une première, je pense aux radar automatique, ou il y a aussi inversion des charges).
Pour ce qui est de la dette, je pense que l'état et par extension les citoyens ont été bien content de pouvoir emprunter pour avoir accès à des services bien au dessus de leur moyens. C'est un peu facile de jeter la faute sur les méchants capitalistes. Et honnetement, hadopi et les différentes taxes sont probablement minimes dans leur impact sur la dette. Je vais m'arreter la, la dette est quand même un gros pavé, et j'ai pas trop le temps. Chacun sa vision de la société de toute façon.

Edit: Je préfère ton précédent post a celui d'avant (ou tu traites les libéraux d'imbéciles), c'est plus cordial, et je trouve ça mieux comme ça.
[message édité par azreal42 le 12/06/2012 à 15:08 ]
Inscrit le 02/07/2008
1303 messages publiés
rafoudol, le 11/06/2012 - 13:49
ça ne serait justement pas ça les maux de notre système économique ? trop d'impôts, trop d'interventionnisme de l'état... trop de clientélisme...

Très bon idée, moins d'interventionnisme de l'Etat ! Plus aucun contrôle ! Alors que c'est justement le néo-libéralisme, le manque de contrôle sur les flux financiers (ohhh, la crise des subprimes !) et la privatisation de la dette des Etats (taux d'intérêts incontrôlables laissés aux bonnes mains du "marché"...) qui sont justement les causes de la gangrène qui touche notre système économique...

Et pendant que le "marché" et les banques viennent pleurer régulièrement dans les jupes des Etats pour se faire renflouer avec nos impôts (l'auto-régulation, ouais, mais jusqu'à un certain point !), le même "marché" réclame que le citoyen qui n'a rien demandé se serre bien la ceinture à grands coups de "plans de rigueur"... Les multinationales imposées des cacahouètes, les PME bien pressées et les citoyens lessivés...
Inscrit le 18/03/2008
763 messages publiés
Quand une activité est pratiquée massivement et que sa répression est quasi impossible, l'état devrait accepter les limites de son pouvoir.

Le cas du piratage est un parfait exemple, mais je pourrais ajouter le fait de faire pousser et de consommer certaines plantes "interdites". C'est une folie de croire que l'on peut tout contrôler.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Juin 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8