Publié par Julien L., le Samedi 21 Avril 2012

Le plan du gouvernement pour la fibre optique sévèrement critiqué

L'Inspection générale des finances a émis un rapport sur l'efficacité des dispositifs publics actuels pour financer l'innovation. Les conclusions sont sévères. Le service interministériel remet notamment en question la pertinence du plan du gouvernement en matière de fibre optique, ainsi que le niveau des financements et les choix effectués.

Au cours d'un déplacement dans le Loir-et-Cher il y a deux ans, Nicolas Sarkozy a précisé les intentions du gouvernement en matière de très haut débit Internet. Quelques semaines après la présentation du plan par François Fillon, le chef de l'État a souhaité que le raccordement de toute la population en fibre optique soit terminé en 2025, avec un premier palier de 70 % à atteindre en 2020.

Pour y parvenir, le gouvernement a donc choisi de mobiliser une partie des sommes dégagées lors du grand emprunt. Sur les 4,5 milliards d'euros consacrés au développement numérique, un peu moins de la moitié (2 milliards) sera alloué à l'installation du très haut débit et à la réduction de la fracture numérique. Une somme à laquelle il faut ajouter les investissements réalisés par les opérateurs télécoms.

Ce plan est-il tenable ? Alors que le gouvernement continue de fixer la date limite à 2025 pour 100 % de la population, l'Inspection générale des finances a jeté un pavé dans la mare en rendant un rapport très critique sur l'efficacité des dispositifs publics actuels pour financer l'innovation. Et en matière de très haut débit, le service d'inspection interministériel se montre pour le moins circonspect.

Plutôt 2030 que 2020

Consulté par La Tribune, le rapport qui n'a pas été rendu public tacle d'abord le calendrier du gouvernement. Dans le meilleur des cas, l'objectif de raccorder 70 % de la population en très haut débit ne sera pas atteint en 2020 mais plutôt en 2030. Dans le meilleur des cas. L'Inspection générale des finances juge en particulier que le niveau de l'investissement public est trop bas pour tenir un tel cap.

Pour l'IGF, le montant accordé dans le cadre du grand emprunt pour le très haut débit devrait être triplé afin qu'il atteigne le cap des 6 milliards d'euros. C'est donc 4 milliards de plus qu'il faudrait pour espérer tenir les engagements du gouvernement. Cela n'est pas vraiment surprenant. Les dernières estimations de l'Arcep soulignent que basculer l'ensemble du pays dans le très haut débit va coûter 21 milliards d'euros.

Privilégier le VDSL pour les zones rurales

L'été dernier, le gouvernement a également indiqué que les collectivités territoriales recevront une aide publique de 900 millions d'euros pour des projets en rapport avec la fibre optique. Cette somme vise à compléter les sommes engagées par les opérateurs télécoms et surtout à les inciter à investir dans des régions moins densément peuplées. Or, l'accès à ces crédits ne se fait que s'il y a un partenaire.

Les collectivités connaissant des difficultés financières et les opérateurs privilégiant les centres urbains, l'IGF recommande de réduire le montant du chèque voire de le supprimer. À la place, L'IGF suggère de considérer le VDSL (jusqu'à 50 Mbps symétrique) ou VDSL2 (100 Mbps). C'est moins cher et cela permet à la paire de cuivre utilisée par l'ADSL de servir à nouveau.

L'accès à Internet par satellite pas mature

Le rapport de l'Inspection générale des finances a aussi taclé un autre projet du gouvernement, l'Internet par satellite. En novembre, il a été annoncé qu'un projet de très haut débit par satellite était en cours d'élaboration, pour couvrir les zones difficiles d'accès ou particulièrement reculées. Pour le mener à bien, une enveloppe de 100 millions d'euros a été mise sur la table.

Si le projet part d'une bonne intention, l'IGF note surtout que les "solutions satellitaires ne sont pas suffisamment matures" pour offrir une vraie solution. Les offres commerciales compétitives ne verront vraisemblablement pas le jour avant dix ans. En attendant, le fossé numérique risque de se creuser à mesure que les citadins seront reliés au très haut débit.

Les répercussions sur le PIB à démontrer

Les conclusions du service tempèrent enfin les prétendus gains d'activité des cabinets de conseil sur la progression du haut débit en France. Selon McKinsey, une hausse de 10 % de la pénétration du haut débit dans les ménages augmenterait le PIB de 0,1 à 0,3 %. Mais pour l'IGF, la "corrélation n'est pas systématique entre le niveau de modernisation des infrastructures et la performance de l'économie numérique".

Vu le regard assez sévère de l'Inspection générale des finances, on comprend mieux pourquoi le gouvernement n'a pas souhaité rendre public le rapport.

Publié par Julien L., le 21 Avril 2012 à 17h30
 
36
Commentaires à propos de «Le plan du gouvernement pour la fibre optique sévèrement critiqué»
Inscrit le 13/02/2012
599 messages publiés
2020 ca fait dans treize ans... 2030 ça fait dans 23 ans... Un peu long tout ça, surtout que d'ici un truc supérieur à la fibre optique sera là...
Inscrit le 04/05/2009
1157 messages publiés
Torfirion, le 21/04/2012 - 17:53
2020 ca fait dans treize ans... 2030 ça fait dans 23 ans... Un peu long tout ça, surtout que d'ici un truc supérieur à la fibre optique sera là...

Plus rapide que la fibre... cela va être difficile.
Faire des fibre plus performante surement. (multi-longueur d'onde, perte plus faible, etc...)
Mais un truc supérieur non. Car on se heurte à un problème physique... on ne sait pas aller plus vite que la lumière.
Donc la limite future... c'est le ping et non le débit.
Inscrit le 20/08/2010
928 messages publiés
Mêmes conneries avec la fibre, que la SNCF avec le TGV. Rapidité sur les lignes grande vitesse et désastre sur le réseau secondaire.
Inscrit le 09/10/2008
3233 messages publiés
1 ligne ? pour l'élysée ?

XD!

le NET de la France Forte bouge pas demain je suis le premier devant les urnes, je campe ce soir avec des potes, des gus du fonds de la cambrousse :

Image IPB

voilà ce qu'il me reste après HADOPi XD!
Inscrit le 13/02/2012
599 messages publiés
antifachos, le 21/04/2012 - 18:54
Torfirion, le 21/04/2012 - 17:53
Un peu long tout ça, surtout que d'ici un truc supérieur à la fibre optique sera là...

N'importe quoi.


A la vitesse où la taille de tout augmente... Imagine dans dix ou 20 ans combien un jeu pesera.
Inscrit le 16/07/2004
913 messages publiés
Torfirion, le 21/04/2012 - 19:04
A la vitesse où la taille de tout augmente... Imagine dans dix ou 20 ans combien un jeu pesera.


Et vue que la fibre optique peut cracher du 40Gbits/s (soit 5Go/s) tes jeux peuvent faire le double ou le triple,ça ne sera jamais un problème.

Par contre ton PC actuelle (surtout ton disque dur) aura un peu de mal a suivre le débit...
Inscrit le 16/07/2004
913 messages publiés
antifachos, le 21/04/2012 - 19:02

plop42, le 21/04/2012 - 18:58
Mais un truc supérieur non. Car on se heurte à un problème physique... on ne sait pas aller plus vite que la lumière.

Pardon, mais en ADSL on va déjà à la vitesse de la lumière.

Et niveau atténuation de ligne on est alors très loin de la fibre optique (0db par 2000km en fibres optiques monomodes),peut-être aussi parce que une ligne cuivre fait aussi résistance électrique au fur et a mesure de sa longueur...
[message édité par DarKCaLLiSTo le 21/04/2012 à 19:27 ]
Inscrit le 13/02/2012
599 messages publiés
Et avec les ordinateurs quantiques et compagnie, ce sera pas possible de faire de la transmission de données quantiques?( http://goo.gl/nB8Yf )
[message édité par Torfirion le 21/04/2012 à 19:29 ]
Inscrit le 10/11/2008
3942 messages publiés
Le plus chient (le plus cher?) ce n'est pas de tirer un fil d'un site A ver un site B mais c'est la boucle locale (le fil qui par ver le client final) car il faut en tirer du fil et cela représente des kilométrés.

Ce qui a fait le carton de l'ADSL c'est justement en partie le fait que cette boucle existait! il ne restait plus pour les opérateurs que a la louer (voila pourquoi il FAUT et falait couper FT en 2).

Cette boucle locale c'est une partie commune vitale pour tout les acteurs elle doit être propriété public pour en garantir l'accès équitable.

Dans le cas de la fibre optique il va falloir la construire cette boucle locale mais comme il a fallu plus de 50 ans pour construire la boucle cuivre?

La question et de savoir si l'investissement prévu pour construire une telle infrastructure au vu de la durée (50 ans?) ne se retrouvera pas caduque avent même d'être terminé et/ou exploitable? vu la vitesse a laquelle les TIC évoluent?

Donc fibrer jusque au client final oui mais si cela est requis car entre temps tout peut changer (l'explosion des usages nomades par exemple risquent de changer la donne et la demande de ressource en télécommunication) dans les autres cas il va falloir faire preuve de souplesse et jongler avec divers techniques.
Inscrit le 17/02/2009
1146 messages publiés
Torfirion, le 21/04/2012 - 17:53
2020 ca fait dans treize ans... 2030 ça fait dans 23 ans... Un peu long tout ça, surtout que d'ici un truc supérieur à la fibre optique sera là...

2020-2012=13...Tu n'étais pas doué en calcul mental à l'école non?

Sinon, en effet, difficile de faire mieux que ce que permet la lumière. Après ce qui sera amélioré, c'est la façon dont est transmis le signal, à quelle fréquence, etc (l'évolution se fera plus sur le transmetteur optique et le récepteur optique)... Cela laisse beaucoup de marge pour au moins quelques décennies. cela n'est qu'après qu'une autre solutions sera trouvé, mais elle est en soit simple : multiplier le nombre de fibres par abonné. Il faudrait déjà qu'il y ait une fibre par abonné, ce qui n'est pas le cas : en effet quand free fait quasi intégralement du P2P quand Orange ne fait que du GPON. D'ailleurs cela explique pourquoi free est plus lent que les autres, fournir systématiquement une fibre par abonné est plus lent que d'en déployer une pour 64.
Mais cela viendra, à terme le fossé entre le P2P et le PON va s'affirmer (tout comme le FTTB va finir par couler face au FTTH P2P ou PON/GPON), et chaque finira par avoir sa propre fibre...
Inscrit le 17/02/2009
1146 messages publiés
antifachos, le 21/04/2012 - 19:02

plop42, le 21/04/2012 - 18:58
Mais un truc supérieur non. Car on se heurte à un problème physique... on ne sait pas aller plus vite que la lumière.

Pardon, mais en ADSL on va déjà à la vitesse de la lumière.

Oui, enfin presque. Les électrons sont très sensibles aux variations : une courbe dans le circuit, des forces parasites (notamment électromagnétiques) et la distance réduit la vitesse de l'électron. C'est bien pour cela que le temps de réponse augmente dès lors que la longueur de câble augmente. Si par miracle tu arrives à transmettre un signal sur un câble de cuivre de 300000km de long, tu verras qu'il faudra bien plus qu'une seconde pour qu'il parvienne à destination.
[message édité par ssj4gokusama le 21/04/2012 à 19:51 ]
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés

Sinon, en effet, difficile de faire mieux que ce que permet la lumière. Après ce qui sera amélioré, c'est la façon dont est transmis le signal, à quelle fréquence, etc (l'évolution se fera plus sur le transmetteur optique et le récepteur optique)...

Ou alors le multiplexage ou la transmission en parallèle.
Imagine que 32 bits soient envoyés simultanément sur 32 fibres en parallèle ou alors avec 32 longueurs d'onde différentes, sans changement de technologie, tu as multiplié ta vitesse par 32.

Le plus chient (le plus cher?) ce n'est pas de tirer un fil d'un site A ver un site B mais c'est la boucle locale (le fil qui par ver le client final) car il faut en tirer du fil et cela représente des kilométrés.

Exact. Cela a été estimé à la longueur du réseau routier français (entre agglomération et dans les agglomérations).
Un rapport de la Datar de 2010 indiquait :
15 milliards d'euros pour câbler en fibre jusqu'à l'abonné (FTTH) 80% de la population, soit 500.000 km
8,5 milliards de plus pour passer de 80 à 95% de la population, soit 300.000 km
7 milliards de plus pour les 5% restants, soit encore 300.000 km
Total 30,5 milliards d'euros.

Ce rapport indiquait déjà que les financements de l'Etat étaient insuffisants et le calendrier trop long. Sa préconisation disait qu'il fallait faire 80% en FTTH, 5% par équipement des sous-répartiteurs et 15% en 4G/LTE, soit 18 milliards d'euros et un gain de temps de 10 ans.
Inscrit le 13/02/2012
599 messages publiés
ssj4gokusama, le 21/04/2012 - 19:39
Torfirion, le 21/04/2012 - 17:53
2020 ca fait dans treize ans... 2030 ça fait dans 23 ans... Un peu long tout ça, surtout que d'ici un truc supérieur à la fibre optique sera là...

2020-2012=13...Tu n'étais pas doué en calcul mental à l'école non?


J'ai dit treize ans...
Inscrit le 21/12/2005
1382 messages publiés
ssj4gokusama, le 21/04/2012 - 19:39
Torfirion, le 21/04/2012 - 17:53
2020 ca fait dans treize ans... 2030 ça fait dans 23 ans... Un peu long tout ça, surtout que d'ici un truc supérieur à la fibre optique sera là...

2020-2012=13...Tu n'étais pas doué en calcul mental à l'école non?


J'ai dit treize ans...


Sauf que ca fait huit (8) ans jusqu'a 2020 .... On est en 2012 hein ... Pas en 2007 mdr
Inscrit le 16/07/2004
913 messages publiés
antifachos, le 21/04/2012 - 20:06

DarKCaLLiSTo, le 21/04/2012 - 19:26

Et niveau atténuation de ligne on est alors très loin de la fibre optique (0db par 2000km en fibres optiques monomodes),

Vraiment?

Heu... Non,ça c'est la distance maximum en fibre monomode sans répéteur (et aussi quand on fait un calibrage de fibre avant soudure),j'me suis tromper quelques part... Mais toujours est t'il que le cuivre à une atténuation beaucoup trop grande pour être viable dans le temps,ça oblige la présence d'équipement intermédiaire pour ré-amplifier le signal,chose que la fibre optique n'a guère besoin,l'amortissement du coût devient alors plus intéressant que l'adsl,surtout au niveau maintenance des équipements qui sont de moindres coûts,car justement moins nombreux.
[message édité par DarKCaLLiSTo le 21/04/2012 à 20:31 ]
Inscrit le 13/02/2012
599 messages publiés
fourden, le 21/04/2012 - 20:18
ssj4gokusama, le 21/04/2012 - 19:39
Torfirion, le 21/04/2012 - 17:53
2020 ca fait dans treize ans... 2030 ça fait dans 23 ans... Un peu long tout ça, surtout que d'ici un truc supérieur à la fibre optique sera là...

2020-2012=13...Tu n'étais pas doué en calcul mental à l'école non?


J'ai dit treize ans...


Sauf que ca fait huit (8) ans jusqu'a 2020 .... On est en 2012 hein ... Pas en 2007 mdr


Effectivement j'ai fait un décalage entre 7 et 13, désolé . Enfin bref, 8 ans ça fait encore long.
Inscrit le 16/08/2010
1280 messages publiés
fourden, le 21/04/2012 - 20:18


ssj4gokusama, le 21/04/2012 - 19:39

Torfirion, le 21/04/2012 - 17:53
2020 ca fait dans treize ans... 2030 ça fait dans 23 ans... Un peu long tout ça, surtout que d'ici un truc supérieur à la fibre optique sera là...


2020-2012=13...Tu n'étais pas doué en calcul mental à l'école non?



J'ai dit treize ans...



Sauf que ca fait huit (8) ans jusqu'a 2020 .... On est en 2012 hein ... Pas en 2007 mdr

il fait juste un blocage : il y a une élection présidentielle qui n'est pas passée.
Il a arrêté l'horloge
.
Quelqu'un peut lui dire que demain ce n'est plus la peine de chercher le bulletin de ségolène ?
Inscrit le 04/01/2012
299 messages publiés
antifachos, le 21/04/2012 - 19:02
plop42, le 21/04/2012 - 18:58
Mais un truc supérieur non. Car on se heurte à un problème physique... on ne sait pas aller plus vite que la lumière.

Pardon, mais en ADSL on va déjà à la vitesse de la lumière.


Oui, un fil électrique en cuivre suffit (vitesse de la lumière), après c'est plus une limitation lié au matériaux (jusqu'au supraconducteurs) mais bon, c'est surtout le côté technique qui est foireux quand c'est pas les opérateurs eux même qui limite le tout.

A vrai dire, même si j'avais un débit descendant à 1 Go/s, mon ordi serait incapable de pouvoir suivre, même avec un SSD ça saturerait vite fait la mémoire.
Inscrit le 13/02/2012
599 messages publiés
Jumbo, le 21/04/2012 - 21:58
fourden, le 21/04/2012 - 20:18


ssj4gokusama, le 21/04/2012 - 19:39

Torfirion, le 21/04/2012 - 17:53
2020 ca fait dans treize ans... 2030 ça fait dans 23 ans... Un peu long tout ça, surtout que d'ici un truc supérieur à la fibre optique sera là...


2020-2012=13...Tu n'étais pas doué en calcul mental à l'école non?



J'ai dit treize ans...



Sauf que ca fait huit (8) ans jusqu'a 2020 .... On est en 2012 hein ... Pas en 2007 mdr

il fait juste un blocage : il y a une élection présidentielle qui n'est pas passée.
Il a arrêté l'horloge
.
Quelqu'un peut lui dire que demain ce n'est plus la peine de chercher le bulletin de ségolène ?


Possible aussi.
Inscrit le 21/02/2005
372 messages publiés
J'habite une commune, à 200 m du DSLAM et je me traine avec un 2Mb et ce encore pour longtemps. Mon sentiment est que les élus (qui ne comprenent rien à rien au numérique) se font enfumés par les opérateurs.

Au vu des bénéfices du secteur, largement très confortable, ils n'ont qu'à simplement s'imposer et obliger les opérateurs à des minimums de débits sous réserve de perdre leur licence.

A mon avis, ils vont se bouger rapidos devant la menace et arrêter de pleurer
Inscrit le 11/07/2006
415 messages publiés
zig, le 21/04/2012 - 19:54


Sinon, en effet, difficile de faire mieux que ce que permet la lumière. Après ce qui sera amélioré, c'est la façon dont est transmis le signal, à quelle fréquence, etc (l'évolution se fera plus sur le transmetteur optique et le récepteur optique)...

Ou alors le multiplexage ou la transmission en parallèle.
Imagine que 32 bits soient envoyés simultanément sur 32 fibres en parallèle ou alors avec 32 longueurs d'onde différentes, sans changement de technologie, tu as multiplié ta vitesse par 32.

Humm non, pas vraiment. Tu n'a pas multiplié ta vitesse par 32 mais ton debit par 32. Car si tu envois un seul bit, il mettra pas 32 fois moins de temps a arriver a destination. Après effectivement, l'utilisateur final a l'impression que ca va plus vite car son divx met 32 fois moins de temps a arriver .
Sinon pour le multiplexage ca existe deja, notamment pour les fibres longue distante, ou on envoit plusieures longueurs d'onde legerement differentes dans une meme fibre. Et oui, l'evolution future se fera plus sur l'optique (petit connecteur qui genere/receptionne la lumiere a chaque bout de la fibre) que sur la fibre en elle meme.
[message édité par Jb_yoz le 22/04/2012 à 00:43 ]
Inscrit le 23/06/2008
1633 messages publiés
Torfirion, le 21/04/2012 - 17:53
2020 ca fait dans treize ans... 2030 ça fait dans 23 ans... Un peu long tout ça, surtout que d'ici un truc supérieur à la fibre optique sera là...

Plus rapide que la fibre... cela va être difficile.
Faire des fibre plus performante surement. (multi-longueur d'onde, perte plus faible, etc...)
Mais un truc supérieur non. Car on se heurte à un problème physique... on ne sait pas aller plus vite que la lumière.
Donc la limite future... c'est le ping et non le débit.


Il y a beaucoup de choses que l'on ne savait pas faire il y a 20 ans...
Inscrit le 28/05/2003
494 messages publiés
Encore un rapport pondu par des gens qui ne voient que les lignes comptables, et ne comprennent rien au sujet...

Le VDSL/VDSL2, c'est sympa, mais au là d'un certain nombre de kms, cela revient au même que l'ADSL2... Or c'est précisément en zone rurale que l'on trouve les lignes les plus longues...
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
GammaGt, le 21/04/2012 - 23:02
J'habite une commune, à 200 m du DSLAM et je me traine avec un 2Mb et ce encore pour longtemps. Mon sentiment est que les élus (qui ne comprenent rien à rien au numérique) se font enfumés par les opérateurs.

Au vu des bénéfices du secteur, largement très confortable, ils n'ont qu'à simplement s'imposer et obliger les opérateurs à des minimums de débits sous réserve de perdre leur licence.

A mon avis, ils vont se bouger rapidos devant la menace et arrêter de pleurer


Les élus ont également à leur disposition des techniciens qui savent de quoi ils parlent. Et il n'y a pas de "licence" pour devenir FAI.
Inscrit le 10/11/2008
3942 messages publiés
jbsorba, le 21/04/2012 - 19:29

La question et de savoir si l'investissement prévu pour construire une telle infrastructure au vu de la durée (50 ans?) ne se retrouvera pas caduque avent même d'être terminé et/ou exploitable? vu la vitesse a laquelle les TIC évoluent?

Donc fibrer jusque au client final oui mais si cela est requis car entre temps tout peut changer (l'explosion des usages nomades par exemple risquent de changer la donne et la demande de ressource en télécommunication) dans les autres cas il va falloir faire preuve de souplesse et jongler avec divers techniques.

Donc tu ne fais jamais rien, de peur qu'une meilleure techno apparaisse....


Donc tu n'a pas lu tout le post.

un autre a répondu a ma critique.

C'est le fait de fibrer "la boucle locale" partout. car en infrastructure (de site a site) le tout fibre s'impose de lui-même.

Même a l'AN les députés ont posés cette question a monsieur NIEL. le fait que du 100% fibre en boucle locale pour tous partout c'est de l'utopie.
Inscrit le 28/05/2003
494 messages publiés
antifachos, le 22/04/2012 - 13:09
Nycom, le 22/04/2012 - 12:46
Encore un rapport pondu par des gens qui ne voient que les lignes comptables, et ne comprennent rien au sujet...

Le VDSL/VDSL2, c'est sympa, mais au là d'un certain nombre de kms, cela revient au même que l'ADSL2... Or c'est précisément en zone rurale que l'on trouve les lignes les plus longues...

En l'espèce c'est toi qui ne connait rien au sujet, désolé.
Faire du VDSL2, ça veut dire installer un DSLAM VDSL2 proche de l'abonné, dans un SR par exemple (sous-répartiteur). Ce qui coute cher :
- aménager les SR
- faire arriver l'électricité et la fibre
Les DSLAM VDSL2 ne coutent pas spécialement cher. Mais il faut quand même protéger décemment le tout. C'est comme un micro NRA.
(Et personne ne demande plus le droit de faire du VDSL en France sur les lignes téléphoniques. Cela causerait des problèmes pour l'ADSL.)
Les "gens qui ne voient que les lignes comptables" eux se sont renseignés au moins. C'est un truc que tout le monde peut faire sur un sujet technique : se renseigner.


Alors toi, t'es du genre, faisons vite, pas cher, bref faisons de la merde...
D'une, t'es au courant qu'à la campagne, les lignes font plusieurs kms de long. Quand bien même tu places les DSLAM dans les sous répartiteurs, certains lignes feront toujours plusieurs kms...
De deux, déployer du VDSL1/2 en zone rurale ne fera qu'accentuer la fracture numérique entre les zones urbains et rurales. Dans 10-20 ans, quand on aura 1 voire plusieurs gbits/s en ville, les campagnes ne dépasseront pas les 50-100Mbits/s...
Inscrit le 28/05/2003
494 messages publiés
antifachos, le 22/04/2012 - 14:38
Nycom, le 22/04/2012 - 14:32


Alors toi, t'es du genre, faisons vite, pas cher, bref faisons de la merde...

Et toi, t'es du genre, je poste un message de merde, je parle pour les autres...
(snip le reste - pas lu)


C'est vrai que ton post précédent "En l'espèce c'est toi qui ne connait rien au sujet, désolé. "
Et toi aussi, t'es du genre, je poste un message de merde, je parle pour les autres...
Inscrit le 22/04/2012
30 messages publiés
A ceux qui disent que la fibre sera vite dépassée :

Le support optique lui même n'a pas vraiment de limite, c'est l'électronique au deux extrémités qui est actuellement limitante. Avec l'électronique actuelle en laboratoire, on atteint déjà plus de 100 Térabits/s sur une seule fibre de 165 km de long. http://www.geek.com/...-fibre-2011053/

Quant aux solutions "demi-mesures" que sont le VDSL et le satellite, c'est une perte de temps et d'argent. Elles n'évolueront pas en débit et seront dépassées dans 5 ans, créant une nouvelle fracture.

Il faut déployer une nouvelle boucle locale fibre, partout en France, comme cela a été fait pour le cuivre dans les années 70.
Il ne faudra pas se tromper de technologie. Ceux qui déploient du PON/GPON au lieu du point-à-point aujourd'hui ont une vision court terme et s'en mordront les doigts dans 5-10 ans.
Cette nouvelle boucle locale, on la construit pour 100 ans. (ce n'est pas moi qui le dit, c'est l'ARCEP, mais c'est aussi mon sentiment).
[message édité par igwan.net le 22/04/2012 à 21:58 ]
Inscrit le 22/04/2012
30 messages publiés
Je rajoute une partie sur le très haut débit mobile.

Il n'est absolument pas à mettre en opposition ou en concurrence au FttH.
Pour que le très haut débit mobile suive les besoins à long terme, la seule solution sera de densifier les réseaux (réduire la taille des cellules) et donc multiplier le nombre de sites radio. Il faudra bien que ces sites radio soient raccordés à un réseau optique, et donc que l'infrastructure soit présente jusque dans le moindre petit village.

Les deux technologies vont donc de paire.
Inscrit le 29/04/2010
393 messages publiés
antifachos, le 22/04/2012 - 22:01
igwan.net, le 22/04/2012 - 21:50
Je rajoute une partie sur le très haut débit mobile.

Il n'est absolument pas à mettre en opposition ou en concurrence au FttH.
Pour que le très haut débit mobile suive les besoins à long terme, la seule solution sera de densifier les réseaux (réduire la taille des cellules) et donc multiplier le nombre de sites radio. Il faudra bien que ces sites radio soient raccordés à un réseau optique,

Non, pas forcément.
Beaucoup d'antennes n'ont pas la fibre optique.


Igwan me corrigera si besoin, mais il n'a pas dit "toutes les antennes sont dotées de fibre", mais plutot "A terme, pour améliorer le réseau il faudra plus d'antenne, et surtout des antennes compatible fibre".
On parle d'investissement, et de prévision a moyen/long terme. Pas de la situation actuelle du réseau.
Inscrit le 23/04/2012
1 messages publiés
plop42, le 21/04/2012 - 18:58
Mais un truc supérieur non. Car on se heurte à un problème physique... on ne sait pas aller plus vite que la lumière.

Pardon, mais en ADSL on va déjà à la vitesse de la lumière.

Pas vraiment non... différence entre vitesse des électrons et celle des photons!
Inscrit le 09/02/2012
12 messages publiés
"La "fracture" c'est une foutaise. Il faut arrêter avec ces conneries. Certains ont du 100 Mbps, d'autres ont du 30 Mbps, ET ALORS?"

Du 30 Mbps.. J en rêve. Je suis a Toulouse, plein centre, a peine 100m de câble entre chez moi et l armoire. Je me tape du 16mbps au mieux. Et upload impossible, car limité a 100kbs.

Elle est la la fracture, parce que j'ai un bon débit par rapport a pleins de gens. A la "campagne" mon père ne depasse pas les 1,5mbps. Ya toujours pas de problèmes?
Inscrit le 09/02/2012
12 messages publiés
Ah oui, j'allais oublier.
Dans ma vallée le collège et la commune on passé un accord pour avoir la fibre, l'accord est obligatoire.
Bouygues leur as dit : ok, votre collège sera équipé en fibre, par contre vous nous autorisé a installé du wimax dans le reste du coin.

Vous connaissez le (ou la?) wimax? Un wifi puissance 1000, qui détruit les neurones et qui est limité a 2mbps, avec atténuation selon la distance avec l antenne.

Bref une merde inutile et obsolète, c est sa internet a la campagne, de la merde.
Inscrit le 22/04/2012
30 messages publiés

Non, pas forcément.
Beaucoup d'antennes n'ont pas la fibre optique.


Je parle de très haut débit mobile à moyen terme. Comment est-ce qu'on amène le débit aux stations de base ? Y'a pas de magie. Actuellement, c'est souvent du cuivre ou du faisceau hertzien, mais quand les débits vont exploser avec la 4G LTE cela ne suffira plus.
Inscrit le 22/04/2012
30 messages publiés
kizdolf, le 23/04/2012 - 11:21
"La "fracture" c'est une foutaise. Il faut arrêter avec ces conneries. Certains ont du 100 Mbps, d'autres ont du 30 Mbps, ET ALORS?"


Le cas dont tu parles, ce n'est pas vraiment une fracture. 56k vs 10M c'est une fracture, 512k vs. 100M c'est une fracture. Le problème c'est que les débits fibre vont s'envoler (rapidement 1G, 10G dans 5-10 ans) et que les solutions palliatives à base de cuivre ou de satellite vont inévitablement plafonner.
Inscrit le 28/05/2009
26 messages publiés
plop42, le 21/04/2012 - 18:58
Mais un truc supérieur non. Car on se heurte à un problème physique... on ne sait pas aller plus vite que la lumière.

Pardon, mais en ADSL on va déjà à la vitesse de la lumière.

Pas vraiment non... différence entre vitesse des électrons et celle des photons!


Pas du tout ! La vitesse des électrons dans un fil de cuivre est d'environ 60 cm/s, c'est à dire qu'ils vont très lentement. Ce qui est rapide c'est la propagation du champ électrique qui fait bouger les électrons: 273 000km/s dans le cuivre, soit l'équivalent de la vitesse de la lumière. http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_de_l'électricité
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Avril 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6