La fondation Wikimédia a annoncé que ses applications mobiles pour iOS (Apple) et Android (Google) n'utiliseront plus Google Maps pour afficher des cartes. C'est le projet libre et ouvert OpenStreetMap qui sera désormais utilisé. Une décision cohérente avec la philosophie de la fondation.

C’est une décision cohérente et bienvenue de la part de Wikimédia. Dans un billet de blog publié jeudi, la fondation est revenue plus en détail sur la dernière mise à jour de son application mobile disponible sur les systèmes d’exploitation iOS et Android. En plus des traditionnelles améliorations et corrections de bugs, la mise à jour annonce l’abandon pur et simple de Google Maps au profit d’OpenStreetMap.

Né en 2004, OpenStreetMap est un projet de cartographie collaboratif destiné à enrichir une base de données libre afin de permettre à chacun de créer et modifier librement des cartes. L’ensemble des données sont ouvertes et placées sous la licence Creative Commons BY-SA. Auparavant confidentiel, OpenStreetMap est devenu au fil des années un concurrent sérieux de Google Maps.

Pour Wikimédia, il ne s’agit pas d’un changement anodin. Si la modification est mineure sur le plan technique, elle ne l’est pas sur le plan symbolique. Elle souligne l’importance qu’attache la fondation à mettre à disposition la connaissance de façon libre et ouverte. Plus question d’utiliser les API propriétaires de Google dans le code des applications mobiles de Wikimédia.

La décision de Wikimédia survient quelques semaines après celle d’Apple, qui a également abandonné Google Maps pour OpenStreetMap. Les motivations ne sont toutefois pas les mêmes. Si la fondation a fait ce changement dans un souci de cohérence idéologique, Apple a suivi une logique commerciale, en cessant de payer une licence d’utilisation pour Google Maps API Premier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés