Nouvelles méthodes. Pour décourager les internautes de pirater, les autorités britanniques ont saisi un site de téléchargement musique et menacent ses visiteurs de les traduire en justice, avec une peine de 10 ans de prison et une amende illimitée. "Nous avons la capacité de vous observer", prévient l'agence gouvernementale.

La lutte contre le piratage prend des allures d’autoritarisme aussi grotesque qu’effrayant. L’Agence britannique de lutte contre le crime organisée (SOCA), rattachée au ministère de l’intérieur, a saisi le site internet RnBxclusive.com, qui proposait des morceaux de musique en téléchargement, souvent inédits. Sans attendre la moindre décision de justice, les autorités de Grande-Bretagne ont pu mettre la main sur le nom de domaine en .com, qui est du ressort des Etats-Unis, et afficher à la place leur propre page.

« La SOCA a pris le contrôle de ce nom de domaine. Les individus derrière ce site ont été arrêtés pour escroquerie« , indique le message de l’agence (il est d’ailleurs curieux que ça soit l’escroquerie – laquelle ? – qui est mise en avant, plutôt que la contrefaçon). « La majorité des fichiers musicaux qui étaient mis à diposition sur ce site étaient volés à des artistes« , poursuit-il (là encore, il est curieux d’employer le mot « vol », qui n’a pas pas la même signification que le mot « contrefaçon », ni sur le plan pratiqu ni sur le plan juridique). Mais le pire est à venir.

En rouge vif, en grosses lettres, le message menace le visiteur qui a eu l’outrecuidance de se rendre sur RnBxclusive. « Si vous avez téléchargé de la musique en utilisant ce site vous avez pu commettre une infraction pénale condamnée d’une peine maximale de 10 ans d’emprisonnement et d’une amende illimitée selon la loi britannique« , dit le message. Et comme si ça n’était pas assez effrayant pour l’internaute lambda, le site internet affiche l’adresse IP de l’utilisateur, le type de navigateur qu’il utilise, son système d’exploitation et l’heure de sa visite. « L’information ci-dessus peut être utilisée pour vous identifier et vous localiser« . Tremblez, vils pirates.

« La SOCA a la capacité de vous observer et d’enquêter sur vous, et peut informer votre fournisseur d’accès à internet de ces infractions« .

« A cause des téléchargements illégaux, de jeunes artistes émergents peuvent avoir eu leur carrière endommagée. Si vous avez téléchargé illégalement de la musique, vous aurez endommagé l’avenir de l’industrie musicale« .

Rappelons qu’il y a quelques années, la BBC avait été invitée à filmer l’arrestation menottée de l’administrateur du site OinK, qui proposait lui aussi des albums inédits. Trois ans plus tard, en 2010, il était relaxé.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés