Le H.264 avait été imaginé pour réduire le poids des fichiers vidéo tout en augmentant leur qualité. Son successeur, le H.265, sera finalisé en janvier 2013. Il pourrait améliorer les performances du H.264 de 67%.

Le H.264 est une norme de codage vidéo dont l’objectif est d’offrir une bonne qualité d’image tout en minimisant le poids des fichiers. Soutenu par Apple et Microsoft, il ne fait cependant pas l’unanimité. Mozilla et Google lui préfère en effet le format libre WebM qu’ils tentent d’imposer dans leurs navigateurs. Pourtant, en mai 2010 près d’un quart des vidéos sur le web étaient déjà proposées en H.264.

Le H.264 est aussi utilisé pour diffuser des chaînes de télévision sur les réseaux numériques. Il fut ainsi choisi pour la TNT en France ou pour la télévision mobile au Japon.

Eetimes nous explique que son successeur est actuellement en préparation. Le brouillon du H.265 devrait être finalisé dès le mois de juillet, et sa version finale devrait être disponible en janvier 2013. Il devrait supporter des résolutions allant de 320 x 240 jusqu’à l’Ultra HDTV de 7680 x 4320. Le H.265 devrait permettre d’augmenter la qualité des vidéos en gardant un poids similaire à celui des fichiers actuels. Il pourra également proposer des fichiers plus légers mais de qualité équivalente. Le nouveau format présentera donc l’avantage de consommer moins de bande passante, ce qui sera plus économique. Un argument qui pourrait faire mouche face aux solutions comme WebM.

Ces améliorations devaient initialement permettre au H.265 d’être 35 à 40 % plus efficace que son prédécesseur. Mais les récentes annonces parlent même d’un gain de 67 % par rapport aux performances actuelles du H.264.

Le H.264 est disponible depuis mars 2003. Mais, comme le note PresencePC, il n’est devenu un standard que plusieurs années après, lorsque que les constructeurs ont commercialisé en masse des puces capables de le décoder facilement. Même si son remplaçant promet de meilleurs performances, il faudra donc attendre encore avant de le voir se démocratiser.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés