Les résultats du dernier trimestre de 2011 publiés par ARM montrent que la firme britannique règne en maître sur le secteur des processeurs mobiles. ARM, qui ne produit pas lui-même ses puces, dame le pion d'Intel qui se débat sur ce marché.

La société anglaise ARM est aujourd’hui celle qui domine le marché des processeurs destinés aux smartphones et aux tablettes tactiles. Rien ne semble pouvoir l’arrêter si l’on en croit les résultats qu’elle vient de publier.

Au dernier trimestre de 2011, son chiffre d’affaire a augmenté de 21 %. Ses bénéfices avant impôt ont également augmenté de 45 %. La firme ne produit pas elle même les processeurs mais fournit aux constructeurs une licence permettant d’utiliser sa technologie. Au cours de l’année 2011, la firme enregistre tout de même un chiffre d’affaire de 491 millions de livres, soit 590 millions d’euros.

Pendant les trois derniers mois de l’année, ses partenaires ont vendu 1,2 milliard de puces destinées aux smartphones et aux tablettes tactiles. Un second milliard de puces destinées aux autres produits (télévisions, appareils photos…) est à additionner à ce chiffre. Cela représente 24 millions de processeurs produits par jour, un record pour la firme anglaise.

Malgré ses initiatives pour reconquérir des parts de marché dans la mobilité, Intel aura fort à faire pour venir contrer ARM. Sa position de leader dans les ordinateurs ne lui a pas suffit à séduire les constructeurs et les timides partenariats annoncés récemment montrent que le chemin sera long pour la firme américaine.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés