Le partenariat entre Microsoft et Nokia est loin de se limiter à la sphère commerciale. Il pourrait aussi avoir des conséquences sur le développement de Windows Phone, le système d'exploitation mobile de l'Américain. Plus de langues devraient être supportées dans la prochaine version de l'OS, qui devrait également être moins gourmande. Nokia pourrait ainsi vendre des terminaux équipés du système dans plus de pays, et notamment dans les pays émergents où il reste leader.

Le fort partenariat qui lie Microsoft et Nokia pourrait avoir des effets sur le système d’exploitation mobile du géant américain. En effet, la prochaine version de Windows Phone, dont le nom de code est Tango, pourrait être modifiée pour répondre aux exigences internationales du constructeur finlandais.

Aujourd’hui, Windows Phone supporte 35 langues différentes. Windows Phone Tango pourrait en supporter 85 supplémentaires, portant le nombre total de langues reconnues par l’OS à 120. Cela permettrait à Nokia de vendre des terminaux équipés de ce système dans des pays qui en sont aujourd’hui privés à cause de cette barrière linguistique.

De même, les prérequis techniques demandés par l’éditeur pour pouvoir installer Windows Phone sur un terminal pourraient être revus à la baisse. Ainsi, il serait possible de l’installer sur des téléphones moins performants, donc moins chers. Là aussi, Nokia étant leader sur les marchés émergents comme l’Afrique, l’opération lui serait bénéfique puisqu’il pourrait proposer des smartphones à des prix correspondants à ces marchés, sans rogner sur les fonctionnalités.

La date de sortie de cette nouvelle version de Windows Phone n’est pas encore connue mais les bons résultats de la gamme Lumia de smartphones Nokia équipés de Windows Phone pourraient accélérer le développement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés