Microsoft dévoile progressivement les détails du Windows Store, sa boutique d'applications pour Windows 8 qui sera disponible en bêta en février. Dans ses dernières informations, la firme indique que les logiciels acquis via la boutique ne pourront être utilisés que sur 5 machines différentes. Au delà, il faudra faire des choix. Un modèle risqué à l'heure de la multiplication des écrans et alors que les utilisateurs de PC sont habitués à s'échanger des logiciels.

Petit à petit, Microsoft dévoile les conditions liées au futur Windows Store qui accompagnera Windows 8, son prochain système d’exploitation. Si l’on connaissait déjà le prix des applications, le système publicitaire et d’achat in-app que la boutique proposera et même le système de validation des logiciels qui avait été détaillé en décembre, la firme américaine vient de fournir de nouvelles informations.

On apprenait ainsi, ce vendredi, que le contenu acquis via la boutique ne serait disponible que sur 5 ordinateurs en même temps, à l’image de ce que fait Apple avec le contenu acheté sur l’iTunes Store. Les logiciels téléchargés via le Windows Store, même gratuitement, seront donc liés au compte de l’utilisateur qui sera contraint de limiter le nombre de machines qui pourront l’utiliser.

The Verge, qui relaie l’information, précise également qu’en cas de dépassement, l’utilisateur verra un message s’afficher sur son écran l’invitant à retirer l’autorisation à l’une des cinq machines, qui n’aura alors plus la possibilité de faire tourner le logiciel.

De quoi grandement bousculer les habitudes des utilisateurs de PC qui sont nombreux à s’échanger des logiciels et à créer des sauvegardes de leurs différents installateurs en cas de panne de l’ordinateur, ou simplement lorsqu’ils en changent. Si l’on ajoute à ça la multiplication des terminaux, à la maison et au bureau, cette limite devrait être rapidement atteinte et provoquer le courroux d’un certain nombre d’entre eux, qui n’auraient qu’un clic à faire pour se passer de la boutique, dont la bêta est prévue pour février.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés