Pour assurer sa défense aux Etats-Unis, MegaUpload s'est offert les services de l'un des meilleurs avocats du pays. Robert Bennett, qui a notamment défendu Bill Clinton ou la firme Enron, a accepté de représenter le service de partage de fichiers fermé par le FBI et le Département de la Justice la semaine dernière.

Mise à jour : Robert Bennet a finalement renoncé à défendre MegaUpload, à cause d’un conflit d’intérêts avec un autre de ses clients. S’il n’a pas été désigné, on imagine facilement qu’il puisse s’agir d’une société de production ou d’un puissant bénéficiaire de droits d’auteur qui pourrait être partie au procès de MegaUpload.

MegaUpload bénéficiera d’un avocat à la hauteur de sa réputation, et de la fortune amassée par son fondateur Kim Dotcom. Le Washington Post rapporte en effet que l’entreprise aux multiples sites de partage de fichiers et de vidéos en ligne sera défendue par Robert Bennet. L’avocat de 73 ans s’est rendu célèbre aux Etats-Unis pour avoir défendu avec succès l’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton lorsqu’il affrontait une procédure d’impeachment pour avoir nié des relations avec Monica Lewinsky. Il l’avait déjà défendu contre les accusations de harcèlement sexuel prononcées par Paula Jones, qui se sont réglées par un règlement amiable de 850 000 dollars.

Alors que le dossier d’accusation monté par le procureur contre MegaUpload paraît accablant, l’expérimenté Robert Bennet avance déjà l’idée d’un plaider non-coupable. « Nous avons l’intention de nous défendre avec vigueur contre ces allégations« , a-t-il déclaré sans en dire davantage.

Le Washington Post nous éclaire aussi sur le choix de poursuivre MegaUpload en Virginie. L’est de l’Etat de Virginie s’est fait une spécialité des affaires de piratage sur Internet, parce que les juges peuvent facilement y justifier leur compétence terrirotoriale du fait de la présence de serveurs du backbone. Or, « la vaste majorité de ces affaires se sont conclues par des plaider-coupables et des peines d’emprisonnement« , raconte le journal.

Grand spécialiste des affaires politiques et financières, Robert Bennet avait aussi défendu Enron lorsque les accusations de fraude avaient accompagné la faillite de la banque en 2001.

S’il promet avec un avocat d’une telle réputation, le procès de MegaUpload devra toutefois attendre de longs mois avant d’être organisé. Quatre accusés ont été arrêtés jeudi en Nouvelle-Zélande, et deux autres ont été arrêtés depuis en Europe. Il faudra que chacun des pays impliqués accepte l’extradition et que tous les délais de recours contre les décisions d’extradition soient épuisés pour que le procès puisse avoir lieu aux Etats-Unis. Ce qui ne devrait pas être le cas avant 2013.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés