La vitesse d'exécution du code et le chargement des pages web sont des critères essentiels pour choisir un navigateur web. La fondation Mozilla le sait et concentre ses efforts sur ces éléments. La prochaine mouture de Firefox, la neuvième, devrait apporter des améliorations significatives dans ce domaine.

Dans un peu plus d’un mois, Mozilla publiera la neuvième mouture majeure de son navigateur web. En attendant l’arrivée de Firefox 9, les ingénieurs de la fondation ont mis à disposition cette semaine la version beta du logiciel, dernière phase de développement avant la sortie du programme. À cette occasion, l’un des développeurs en a profité pour aborder les nouvelles performances de Firefox.

Dans un billet publié sur le site de Mozilla, Brian Bondy a fait savoir que le principal atout de Firefox 9 par rapport aux versions précédentes sera sa vélocité. La vitesse d’exécution du code et de chargement des pages étant des éléments déterminants dans la guerre des navigateurs web, l’accent sera mis sur l’amélioration des performances d’exécution du JavaScript.

Selon Brian Bondy, les modifications apportées au moteur d’exécution JavaScript et au compilateur à la volée JägerMonkey permettent de « générer un code beaucoup plus efficace » par rapport aux versions précédentes de Firefox, dont la huitième sortie il y a quelques jours. « Ce mode de compilation, qui est par défaut dans Firefox 9, […] donne un grand coup d’accélérateur pour de nombreux sites web chargés en JavaScript« .

Les internautes pourront, s’ils le souhaitent, télécharger la première version beta de Firefox 9 depuis les serveurs de Mozilla, disponible sur les trois principales plates-formes (Windows, Mac OS X, Linux). À côté des performances en hausse de 30 % dans l’exécution de JavaScript, Mozilla continue de plancher sur la gestion de la mémoire vive. Si des progrès récents ont été enregistrés, la situation est encore loin d’être parfaite.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés