Apple a prévu une solution pour répondre aux exigences de la Commission européenne en matière de chargeur universel. Plutôt que de proposer un port micro-USB directement sur l'iPhone 4S, la firme américaine va mettre en vente un chargeur micro-USB. Une manière de respecter la volonté de Bruxelles avec une réponse partielle tout en préservant la galaxie d'accessoires basés sur sa connectique propriétaire.

Dévoilé lors de la conférence d’Apple, l’iPhone 4S a suscité bien des commentaires. Quinze mois après la présentation du modèle précédent, nombreux étaient ceux qui pensaient que la firme à la pomme allait révéléer un appareil supérieur et novateur. Cela n’a pas été le cas. Si les caractéristiques du nouveau smartphone sont aguichantes, certains points font encore défaut.

Les contempteurs d’Apple soulignent par exemple que la cinquième génération de l’iPhone n’intègre toujours pas de port micro-USB. Cela n’a rien de surprenant. Apple conserve sa connectique propriétaire, qui lui permet de créer un véritable écosystème autour de ses produits mobiles. Vu leur succès, les fabricants d’accessoires sont contraints de l’adopter pour vendre, et doivent par la même occasion verser une commission à Apple.

En 2009, quelques nuages sont venus menacer le business de la firme de Cupertino. L’Union européenne a en effet manifesté son désir de mettre en place un chargeur universel de smartphone afin de simplifier la vie des consommateurs d’une part et de réduire la masse de déchets électroniques d’autre part. La Commission a alors lancé un ultimatum à l’industrie de la téléphonie mobile.

Soit elle adopte volontairement des normes communes pour les chargeurs, soit elle serait soumise à une disposition législative européenne contraignante. Peu désireux de perdre la maîtrise de conception de ses produits, Apple a fait partie des premiers signataires du protocole d’accord (.pdf) qui a vu le jour au cours de l’année 2009, aux côtés de firmes comme Motorola, Samsung, Nokia, Sony Ericsson et RIM.

C’est ainsi qu’est né l’adaptateur micro-USB pour iPhone, vendu 9 euros sur la boutique de l’entreprise américaine. Compatible avec toutes les générations sauf la première (iPhone 3G, iPhone 3GS, iPhone 4, iPhone 4S), cet adaptateur « permet d’utiliser des câbles micro-USB et des chargeurs de tiers pour synchroniser ou recharger votre iPhone« . Et autorise Apple à maintenir en place son précieux écosystème.

Apple n’avait pas le choix. Il lui fallait répondre aux exigences de l’Union européenne en matière de chargeur unique, tout en préservant son marché d’accessoires tiers, sur lequel la firme américaine perçoit d’importantes commissions. Apple fait donc le service minimum pour éviter une éventuelle règle européenne contraignante et conserver son business.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés