RIM, fabricant des BlackBerry, confirme les rumeurs qui courraient depuis quelques jours en baissant le prix de sa tablette tactile, le Playbook, au Canada. Une baisse qui devrait être répercutée dans les prochains jours dans d'autres pays, mais qui ne suffira pas à relancer les ventes. Les clients attendent surtout une mise à jour du système d'exploitation.

Le Playbook, la tablette tactile de RIM, fabricant du BlackBerry, n’atteint pas les objectifs de vente fixés par le constructeur canadien. Seuls 200 000 exemplaires ont été distribués, ce qui signifie qu’ils ont été livrés dans les points de vente. Aucun chiffre n’est donné sur les ventes réelles.

De nombreux signes laissaient penser que le prix de la tablette baisserait, pour tenter de limiter la casse. Certains vendeurs avaient même déjà pris l’initiative de le baisser de 50 %, en prétextant une opération spéciale rentrée… durant jusqu’en décembre.

Cette fois, c’est RIM qui prend officiellement cette décision. La firme commercialise désormais le premier modèle du Playbook à 299,99$ au Canada. Il ne s’agit pas d’une baisse ponctuelle, mais bien d’un changement des prix de tous les modèles. Le Canadien, qui a déjà licencié une partie de l’équipe en charge de la tablette, essaie ainsi de se repositionner face au Touchpad qui a été présenté comme une bonne alternative à l’iPad en milieu professionnel, la cible principale de RIM. Mais la tablette ne pourra décoller que lorsque la mise à jour de son système d’exploitation sera effective, la rendant totalement indépendante des téléphones de la marque et permettant de supporter les applications Android.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés