Tandis que le site Data.gouv.fr doit sortir avant la fin de l'année, le gouvernement a manifesté lors du dernier Conseil des ministres son désir de favoriser l'usage des formats libres et ouverts afin d'encourager la réutilisation des données publiques. Le gouvernement compte inviter par ailleurs les différentes administrations à embrasser la philosophie de l'Open Data pour alimenter Data.gouv.fr.

Lors du dernier Conseil des ministres, qui s’est tenu comme tous les mercredi à l’Élysée, le gouvernement a abordé la question de la mise à disposition des données publiques, qui seront regroupées sur un futur portail en ligne, Data.gouv.fr. À cette occasion, le gouvernement a affiché sa détermination à favoriser l’usage des formats libres et ouverts afin d’encourager la réutilisation des données publiques.

Les membres du gouvernement devront veiller « au recensement et à la mise à disposition la plus large possible des données de leur administration, à généraliser l’usage des formats libres et ouverts par les administrations afin d’encourager la réutilisation des données publiques et à inviter tous les établissements publics de l’Etat à participer largement à l’ouverture des données publiques à travers la plate-forme Data.gouv.fr« .

La démarche du gouvernement en matière de données publiques est remarquable, dans la mesure où elle s’inscrit dans une politique favorisant la créativité et l’innovation. Déjà en mai dernier, le premier ministre François Fillon avait plaidé dans une circulaire pour une réutilisation libre, facile et gratuite des informations publiques afin de soutenir l’innovation des développeurs et des entrepreneurs et à imaginer de nouveaux usages.

« Donner accès aux données publiques permet par ailleurs d’améliorer la qualité du service rendu aux usagers et renforcer la confiance des citoyens dans les institutions. Les gains de cette transparence sont aussi économiques. L’ouverture des données publiques contribue à développer l’économie numérique et à soutenir l’innovation, la croissance et l’emploi » poursuit le bref communiqué du gouvernement.

En début d’année, le gouvernement a lancé la mission Etalab afin de préparer le futur portail Data.gouv.fr. Cette plate-forme, en cours de conception, doit ouvrir ses portes d’ici la fin 2011. Elle devrait être un immense réceptacle à données publiques, allant des informations de géolocalisation aux budgets votés. Il faudra par ailleurs s’assurer que les informations soient à jour et que toutes les administrations coopèrent et intègrent les enjeux des données publiques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés