Le câble d'alimentation a du souci à se faire. Le groupe de promotion de l'USB 3.0 planche sur une nouvelle norme du standard afin de permettre à l'USB de délivrer davantage de puissance électrique. L'USB pourrait ainsi recharger plus rapidement des périphériques et gérer des appareils beaucoup plus gourmands.

Acronyme d’Universal Serial Bus, l’USB est une norme qui permet à l’utilisateur de connecter des périphériques à un ordinateur. Largement répandu, l’USB a deux principaux atouts : la connexion à chaud (hot plug), c’est-à-dire pendant que le système fonctionne, et la reconnaissance automatique du périphérique (plug and play). Mais l’USB a aussi un autre avantage, moins connu. Il est capable de recharger des appareils en énergie.

C’est ce dernier point qui occupe actuellement le groupe de promotion de l’USB 3.0. Après avoir développé les débits de la norme, les industriels planchent désormais sur le moyen d’accroître la puissance électrique que peuvent délivrer les câbles et connecteurs USB. Dans un communiqué (.pdf) publié mardi et repéré par 01 Net, le groupe de promotion annonce que l’objectif est d’atteindre le cap des 100 watts.

Un certain nombre de critères devront être respectés pour que la prochaine version de la norme soit validée. Le groupe de promotion évoque ainsi la compatibilité avec les câbles et les connecteurs actuels, le support d’une tension électrique supérieure ou encore la capacité de fonctionner sans problème avec l’USB 2 (USB High Speed, 60 Mo/s) et 3 (USB SuperSpeed, 600 Mo/s).

L’émergence d’un câble permettant à la fois de recharger une batterie et d’effectuer des transferts de fichiers de plus en plus rapidement offre aux industriels de nouvelles perspectives. « Par exemple, le chargement de la batterie d’un ordinateur portable ou tout simplement la mise sous tension du PC en utilisant la connexion USB serait possible » a imaginé Brad Saunders, président du groupe de promotion.

« En théorie, un PC portable pourrait s’appuyer uniquement sur une connexion USB pour sa source d’énergie » a-t-il ajouté. Il faudra attendre quelques mois avant que les spécifications de cette nouvelle norme soient finalisées. D’après le communiqué du groupe de promotion, elles devraient l’être au début de l’année 2012.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés