L'ICANN, l'instance en charge des domaines de premier niveau, s'est montré favorable à la création de nouvelles terminaisons, plus variées. Les entreprises et les institutions pourront demander dès l'an prochain des domaines personnalisés. La procédure s'annonce toutefois longue et très coûteuse.

C’est une décision historique qu’a prise l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN). Réunie ce lundi à Singapour, la société en charge de l’attribution et de la gestion des noms de domaine s’est prononcée en faveur de la création de nouveaux noms de domaine de premier niveau. À terme, des entreprises, des institutions et des collectivités pourront disposer d’adresses web se terminant par des domaines personnalisés.

Dans un avenir relativement proche, cela signifie que des adresses web dont la terminaison sera .Google, .Apple, .Paris ou encore .NYC verront bientôt le jour. Mais s’il s’agit d’une évolution majeure, tout le monde ne pourra pas avoir son propre domaine de premier niveau. La création d’un domaine personnalisé s’annonce onéreuse, puisque la procédure coûtera 185 000 dollars et la cotisation annuelle sera de 25 000 dollars.

Les grosses entreprises et les principales institutions n’auront aucune difficulté à débourser de pareilles sommes. Même chose pour les grandes villes du monde et les régions dotées d’un budget conséquent. En revanche, les sociétés aux finances plus fragiles et les collectivités de moindre envergure ne pourront probablement pas toutes s’acquitter des sommes demandées.

Le coût de la procédure et la cotisation annuelle auront au moins l’avantage de limiter les risques de cybersquattage, qui est un véritable fléau pour de nombreuses sociétés. l’organisation en charge des noms de domaine précise par ailleurs que les demandes seront admissibles à partir de l’an prochain. La première vague aura lieu du 12 janvier au 12 avril 2012,

À l’heure actuelle, le club des domaines de premier niveau est particulièrement sélectif. Seules 22 extensions génériques ont été approuvées l’ICANN, les plus connues étant le .com, .net ou encore .org. La dernière validation d’un domaine de premier niveau remonte à mars dernier. Après une procédure démarrée il y a plusieurs années, l’ICANN a finalement donné son feu vert pour la création du .xxx.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés