L'Agence H, chargée de la communication de l'Hadopi, a demandé aux éditeurs qui diffusent la campagne de promotion du label PUR sur leur site internet de limiter la diffusion du spot d'Emma Leprince, fortement moqué par les internautes.



En quelques jours, Emma Leprince est devenue le personnage de la campagne Hadopi dont les internautes aiment le plus se moquer. Elle a son son faux profil Twitter, son faux compte Facebook, ; son faux site internet, ses détournements vidéo… la jolie chanteuse qui semble vouloir dévoiler son sein au bord d’une piscine luxueuse fait l’objet de toutes les attentions, aussi pour ses « talents » musicaux largement critiqués. Si l’Hadopi voulait montrer ce que l’industrie musicale peut faire de pire, elle pouvait difficilement imaginer mieux.

Le désastre est tel pour l’agence de pub qui a commis le spot qu’elle fait machine arrière toute. Sans retirer totalement la vidéo, ce qui serait trop brutal et immédiatement remarqué, l’Agence H a demandé aux éditeurs qui diffusent la publicité de l’Hadopi sur leur site de réduire la part de diffusion du spot d’Emma Leprince par rapport aux deux autres spots, qui prêtent moins à la moquerie.

Dans un courriel dont Numerama a eu connaissance, l’agence de communication demande en effet à modifier le « plan de roulement des pavés vidéos » pour que celle d’Emma Leprince ne soit plus diffusée qu’une fois sur cinq, au lieu d’une fois sur trois :

Bonjour à tous,

Nous avons des changements à faire sur le plan de roulement des pavés vidéos.

Merci de ne plus les passer en alternance à 50/50 ces 3 pavés vidéo mais à :
* 40 % pour Rock Secret (Kelian Gomez),
* 40 % pour Tue-moi à gage (Nathan Molina)
et seulement à
* 20 % pour Je préfère ton clone (Emma Leprince).
A passer toujours en alternance.

Bien sincèrement,
H

On ignore si la même consigne a été donnée aux chaînes de télévision, qui diffusent massivement les spots TV de l’Hadopi depuis lundi. Outre les moqueries, la raison de la moindre visibilité donnée à Emma Leprince (mais c’est sans doute trop tard) pourrait être liée aux insultes proférées à son encontre. Selon nos informations, l’actrice qui a interprété la chanteuse vivrait très mal certains messages se moquant de son personnage, parfois avec les mots les plus crus. Mais il est tout de même plus probable qu’il s’agisse simplement de donner meilleur visibilité aux spots moins caricaturaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos