Après "Pas peur d'Hadopi", au tour de "Pourquoi je pirate" d'être ciblé par des invectives. C'est en tout cas ce qu'indique le créateur du site, sur la page Facebook de l'Agence H. L'origine de cette campagne hostile reste indéterminée.

En début de semaine, le site « Pas peur d’Hadopi » a été lancé par la Quadrature du Net avec une idée simple : proposer aux internautes d’expliquer pourquoi ils n’ont pas peur de la riposte graduée mise en œuvre par la Haute Autorité. Le site web, qui aurait pu conserver un esprit bon enfant, a toutefois été la cible d’une campagne de dénigrement dont l’origine reste indéterminée.

« Pas peur d’Hadopi » n’a pas été le seul espace à être confronté à ce problème. Dans un message publié aujourd’hui sur Facebook, le créateur du site « Pourquoi je pirate » indique avoir été victime de la même attaque, facilitée par le fait que les deux sites partagent le même fonctionnement. Là encore, l’origine de l’attaque reste incertaine et une analyse des historiques est en cours « pour recouper les informations« .

L’Agence H a immédiatement pris contact le créateur du site « Pourquoi je pirate » afin de tirer toute cette affaire au clair. Rappelons que le nom de l’agence était apparu en milieu de semaine, dans la mesure où les recherches effectuées par le blogueur Bluetouff ont montré qu’un des ordinateurs utilisés lors de cette campagne est relié au réseau informatique d’Agence H.

Le président de l’entreprise, après avoir condamné « très fortement » les insultes proférées contre le site « Pas peur d’Hadopi », avait assuré par téléphone que cette campagne n’était ni une mission confiée par la Haute Autorité, ni une initiative de l’agence. Il avait également prévenu que l’agence n’excluait aucun recours juridique, afin de déterminer s’il s’agit d’un acte de malveillance interne ou venu de l’extérieur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés