TF1 a présenté son offre de vidéo à la demande sur les réseaux sociaux, Social VOD. Accessible depuis Facebook, le service propose de louer des vidéos pour 3,99 euros ou 60 crédits Facebook. TF1 mise sur la puissance du réseau social et sur les recommandations des membres pour populariser son service.

C’est très certainement la première initiative de ce genre en France. Alors que les services de vidéo à la demande (VOD) sur les réseaux sociaux se développent aux États-Unis, TF1 Vision a décidé de suivre le mouvement en lançant sa propre plate-forme sur Facebook. Baptisé « Social VOD », le service est disponible depuis cinq pays francophones (France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Canada).

Présenté hier, le service accueille pour le moment le dernier spectacle de Florence Foresti, « Mother Fucker ». Pour visionner le spectacle de l’humoriste, il faut être identifié sur Facebook et débourser 3,99 euros ou 60 crédits Facebook. Cela fonctionne exactement comme une offre de vidéo à la demande classique, à ceci près que cela se passe sur un site communautaire.

Ce dernier point n’est pas négligeable pour le succès de Social VOD. Grâce à la puissance de Facebook, qui compte plusieurs millions d’adeptes en France, TF1 Vision espère bien attirer de nouveaux internautes et générer du buzz autour de son service. La chaîne de télévision espère en effet pousser les internautes à acheter d’autres contenus en VOD grâce aux recommandations des membres du réseau social.

Les utilisateurs ont en effet la possibilité d’inviter des amis à consulter le contenu ou d’indiquer à leurs contacts s’ils aiment la page. Pour cibler au mieux les membres, Facebook propose un filtre qui permet de ne choisir que les contacts Facebook qui seront potentiellement intéressés. Ainsi, seuls ceux qui ont « aimé » la page Facebook officielle de Florence Foresti seront listés dans les options de partage.

« Nous nous appuyons sur la dimension sociale pour proposer une expérience de vidéo à la demande enrichie par les membres du réseau social eux-mêmes. C’est une manière qualitative de promouvoir l’offre légale » en générant des discussions autour du programme, a expliqué à l’AFP le directeur de TF1 Vision, Tristan du Laz. Celui-ci se dit très confiant sur la « puissance de recommandation » des membres du réseau social.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés