Après Batman The Dark Knight, Warner Bros étend son offre de vidéo à la demande sur Facebook. Cinq nouveaux films sont proposés à la locations, dont trois sont sortis récemment au cinéma. À cette occasion, le studio de cinéma a réajusté sa grille tarifaire et a augmenté le prix de location - 4 dollars - des films récents.

L’expérimentation menée avec Batman The Dark Knight a manifestement mis en confiance Warner Bros. Au début du mois de mars, le studio américain s’est essayé à la location de films directement sur Facebook. Pour voir le film sur le site communautaire, les internautes doivent débourser 30 crédits (la monnaie virtuelle du réseau social, ndlr), ce qui représente 3 dollars.

Un peu moins d’un mois après la sortie de The Dark Knight sur Facebook, AllThingsDigital nous informe que Warner Bros a décidé d’étendre son offre de vidéo à la demande à cinq nouveaux films. Il s’agit d’Inception, Bébé mode d’emploi (Life as we know it), Yogi l’Ours et les deux premiers films de la saga Harry Potter (l’école des sorciers et la chambre des secrets).

À l’occasion de la sortie de ces cinq nouveaux films, Warner Bros en a profité pour réajuster sa grille tarifaire. Les films récents (Inception, Bébé mode d’emploi, Yogi l’Ours) seront disponibles en VOD pour 4 dollars (40 crédits Facebook), tandis que les films sortis il y a quelques temps (les deux Harry Potter, sortis respectivement en 2001 et 2002) sont toujours proposés pour 3 dollars.

« Facebook est devenu une destination quotidienne pour des centaines de millions de personnes. Mettre à disposition nos films sur Facebook est une extension naturelle de nos efforts de distribution dans le numérique. Il donne aux consommateurs un accès simple et pratique à nos films à travers le principal réseau social » avait expliqué le directeur de la distribution numérique chez Warner Bros.

Pour l’heure, l’offre proposée par Warner Bros n’est destinée qu’aux internautes américains. Un succès de la VOD sur Facebook aux États-Unis sera sans aucun doute un élément important pour la suite des évènements. Si la location de films prend outre-Atlantique, Warner Bros pourrait bien étendre son idée à d’autres pays, notamment en Europe.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés