Après avoir annoncé la "révolution du mobile", Numericable a révélé mercredi matin son offre de téléphonie mobile. L'opérateur virtuel qui s'appuie sur le réseau de Bouygues Télécom commercialisera lundi une offre à 24,90 euros pour ses clients, ou 49,90 euros pour les autres. Mais sans subventions pour l'acquisition d'un téléphone mobile, et avec une 3G limitée à 500 Mo de données par mois.

On connaît désormais la nature de la « révolution du mobile » annoncée à grand renfort d’un buzz auquel aura grandement participé Free. Numericable a annoncé ce mercredi le lancement de son offre de téléphonie mobile illimitée vers les fixes et mobiles, avec SMS illiimités et 500 Mo de data en 3G à un tarif de 24,90 euros par mois. Cette offre est réservée à ses clients, pour un engagement de 24 mois, sans subventions pour l’acquisition d’un terminal. Ceux qui ne sont pas clients de l’offre d’internet et de télévision par câble et ne veulent pas le devenir devront payer 49,90 euros par mois.

Les abonnés intéressés devront déjà disposer d’un smartphone pour bénéficier de cette offre « sim only », et ne pourront donc pas non plus compter sur un cumul de points pour renouveler leur mobile régulièrement. Ce qui est un prix caché à prendre en compte dans le calcul du coût réel de l’abonnement. A titre d’illustration, l’iPhone 4 nu coûte actuellement 629 euros dans sa version la moins chère, soit un prix rapporté de 26 euros par mois sur deux ans.

Un abonné qui n’est pas client des autres services Numericable et qui souhaite provisionner l’achat d’un nouveau mobile dans deux ans au prix actuel de l’iPhone devra donc s’imaginer qu’il paye en réalité 76 euros par mois pour l’ensemble forfait + terminal. Ce qui reste moins cher que la concurrence, et rend l’illimité plus abordable pour le grand public.

Sur la page Facebook consacrée à l’évènement, les commentaires sont pourtant largement négatifs ce matin. L’attente était probablement trop élevée par rapport à l’annonce finale, plus modeste que ce que le buzz laissait espérer. « Beaucoup de bruit pour rien« , « C’est plutôt la révolution du lancement loupé« , « Merci numericable pour cette belle leçon de suicide commercial« , « Xavier Niel doit avoir un putain de fou rire en ce moment« … les commentaires ne sont pas tendres.

Free, lui, semble sortir grandi de cette opération, mais il devra lui aussi veiller à ne pas trahir les espoirs de ses clients. Un utilisateur de Facebook a ainsi publié cette image sur la page de Numericable ce matin :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés