Les évènements dramatiques au Japon n'ont pas uniquement frappé la population. Ils ont aussi gravement touché l'économie japonaise, qui fonctionne en flux tendu. Plusieurs fournisseurs japonais connaissent des difficultés d'approvisionnement et de production depuis le 11 mars. Or, ces entreprises participent à la conception de l'iPad 2, dont la commercialisation internationale est prévue pour le 25 mars.

Ce sont les clients d’Apple qui vont être déçus. Suite à la catastrophe naturelle du 11 mars au Japon, qui a été durement frappé par un séisme et un tsunami, la carrière internationale de l’iPad 2 pourrait bien connaître un démarrage difficile. En effet, plusieurs fournisseurs japonais de l’entreprise américaine connaissent quelques difficultés d’approvisionnement.

Une étude conduite par IHS Suppli et rapportée par l’AFP indique qu’Apple fait notamment appel à cinq entreprises japonaises pour concevoir l’iPad 2. On retrouve bien sûr Apple Japan, qui se charge des batteries de la tablette numérique, mais aussi Toshiba, Asahi Glass, AKM Semiconductor et Elpida Memory. Ces entreprises fournissent la mémoire vive, la boussole ou encore l’écran de l’appareil.

« Même si certains de ces fournisseurs ont indiqué que leurs sites n’avaient pas subi de dommages, la livraison de composants par toutes ces entreprises va sans doute être touchée au moins dans une certaine mesure par les problèmes logistiques touchant la plupart des industries dans la zone du tremblement de terre » explique IHS Suppli dans son étude.

Les difficultés sont de deux ordres. Tout d’abord, le séisme et le tsunami ont compliqué l’approvisionnement en matières premières. Ensuite, les entreprises japonaises sont obligées de cesser le travail périodiquement suite à la décision du gouvernement japonais de procéder à des coupures de courant dans neuf préfectures. En effet, plusieurs centrales nucléaires japonaises sont à l’arrêt depuis le 11 mars.

Du point de vue d’Apple, la catastrophe japonaise ne pouvait pas plus mal tomber. Lancée le 11 mars aux États-Unis, la nouvelle tablette tactile de la firme américaine est très demandée outre-Atlantique. Or, les conditions de production au Japon se sont dégradées depuis cette date. Il est donc difficile pour Apple d’accélérer la cadence, surtout que la sortie internationale de l’iPad 2 est programmée pour le 25 mars.

Dans certains cas, Apple pourra s’approvisionner auprès d’autres fournisseurs. Mais certains éléments entrant dans la conception de l’iPad 2 ne peuvent être confiés à d’autres entreprises. Selon IHS iSuppli, il s’agit de la production de boussoles, de verre et de batteries. Autant de parties qui ne peuvent être conçus qu’au Japon, selon le cabinet.

Mais est-ce si grave, alors que des milliers de Japonais sont morts ou n’ont plus de domicile ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés