Google a lancé la version web de sa boutique Android Market. Celle-ci permet aux utilisateurs de parcourir le catalogue des applications disponibles, tout en proposant de nouvelles fonctionnalités. Parmi ces dernières, il y a notamment le partage sur les sites communautaires et l'installation à distance d'une application.

Avec le développement constant des téléphones portables, la compétition entre les boutiques d’applications devient inévitablement plus rude. Pour rester dans la course et séduire de nouveaux clients, les boutiques doivent en conséquence régulièrement innover et lancer de nouveaux services. En charge de l’Android Market, Google a ainsi ouvert la version web de sa boutique d’applications pour mobiles.

Dans les grandes lignes, cet « Android Market Web Store » offre le même accès que la version mobile. Les internautes peuvent parcourir les applications listées dans le catalogue, et télécharger celles qui les intéressent. On retrouve ainsi de nombreux logiciels gratuits, mais aussi des programmes payants. La plupart du temps, le prix n’excède pas 5 euros.

Cependant, l’Android Market Web Store propose des fonctionnalités étendues que n’a pas la boutique mobile. Grâce à l’écran d’ordinateur, forcément plus large que celui d’un téléphone portable, Google propose des services supplémentaires. Il est possible, par exemple, de signaler une page ou une application à un contact en utilisant le bouton de Twitter.

Surtout, l’Android Market Web Store permet d’installer une application sur un téléphone Android en passant par la boutique web. Concrètement, il suffit de se connecter au site avec son identifiant Google et d’associer le mobile à son compte. Une fois l’ordre de téléchargement passé, la procédure d’installation se lance automatiquement sur le mobile.

Pour les développeurs, la boutique doit offrir à terme de nouveaux moyens pour gagner de l’argent, comme les gains sur les transactions effectuées au sein d’une application (in-app). « Nous avons entendu pas mal de développeurs nous dire qu’ils voulaient disposer de plus de façons de monétiser leurs applications » a expliqué Chris Yerga, directeur de l’ingénierie d’Android chez Google.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés