Angry Birds est indéniablement un succès commercial. Lancé sur l'iPhone l'an dernier, le jeu vidéo mobile s'est rapidement développé sur les autres plates-formes concurrentes telles qu'Android, Symbian ou Palm WebOS. Désormais, le studio finlandais à l'origine de l'application vise le marché des consoles de salon.

C’est un succès véritablement étonnant. Lancé le 10 décembre 2009 sur l’App Store, le jeu Angry Birds s’apprête maintenant à conquérir le marché des consoles de salon après avoir largement dominé le secteur des jeux vidéo mobiles. Le studio de développement finlandais Rovio a en effet annoncé son intention de porter Angry Birds sur la PS3, la Xbox 360 et la Nintendo Wii.

Il faut dire que le jeu est un phénomène en puissance. En moins d’un an, plus de 10 millions d’achats ont été réalisés sur l’App Store, pour une application facturée 0,79 euro. Rovio a logiquement décliné son titre sur les autres plates-formes mobiles, dont Android, Symbian et Palm WebOS. Résultat, pas moins de 36 millions de téléchargements ont été effectués.

On remarquera que la version Android d’Angry Birds est gratuite, contrairement à la version disponible sur l’Apple iOS. À la place, l’application sur Android est supportée par la présence de publicités. Une version payante sans publicités devrait néanmoins voir le jour. Sur l’Ovi Store, le client devra néanmoins débourser 3 euros pour obtenir le jeu vidéo.

Dans Angry Birds, le joueur doit propulser des oiseaux sur des cochons verts disséminés sur la carte. Pour y parvenir, il faut d’abord libérer un accès en détruisant les obstacles présents sur la trajectoire des oiseaux. Le joueur devra donc doser l’angle de tir et la puissance pour atteindre son objectif. Plusieurs oiseaux sont disponibles, chacun – sauf l’oiseau principal – ayant une capacité particulière.

Jusqu’à présent, les jeux vidéo avaient plutôt tendance à démarrer leur carrière sur les consoles de salon pour ensuite être portés sur d’autres plates-formes. Avec Angry Birds, c’est peut-être la première fois qu’un jeu développé d’abord pour l’iPhone effectue le trajet inverse. C’est en tout cas un signe évident que le jeu vidéo sur mobile prend de plus en plus d’importance.

Rappelons d’ailleurs qu’Electronic Arts a fait des investissements importants en 2009 et 2010 dans ce domaine. L’an dernier, le studio américain rachetait le studio Playfish pour 400 millions de dollars. Cette année, Electronic Arts a mobilisé 20 millions de dollars pour acquérir Chillingo. Plusieurs études montrent que le jeu vidéo sur mobile va peser plusieurs milliards de dollars dans les années à venir.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés