AMD a rejoint la Fondation Linux pour bénéficier du développement de la plateforme mobile open-source MeeGo, créée par la fusion entre deux systèmes développés par Nokia et Intel.

L’open-source a le pouvoir de faire se rapprocher de féroces concurrents. A l’occasion de la conférence MeeGo 2010 à Dublin, le fondeur de microprocesseurs AMD a annoncé son intention de rejoindre la Linux Foundation pour soutenir le projet de plateforme mobile MeeGo. Or celle-ci est née cette année de la fusion entre Moblin et Maemo, après un partenariat entre Nokia et Intel. Les deux industriels souhaitaient créer un concurrent de poids aux géants iOS d’Apple, Android de Google, et Windows Mobile de Microsoft.

« MeeGo représente un système mobile open-source enthousiasmant que nous espérons voir adopter à terme par les constructeurs de mobiles et d’appareils embarqués« , a ainsi expliqué Ben Bar-Haim, vice-président en charge du développement logiciel chez AMD. « Nous sommes ravis d’apporter des ressources d’ingénierie à des efforts industriels conjoints comme MeeGo, et nous nous attendons à ce que ce système d’exploitation stimulent nos plans d’intégration et créer des opportunités commerciales élargies pour nos prochains (processeurs embarqués)« .

Basé sur un noyau Linux, MeeGo est géré par la Fondation Linux qui compte également parmi ses principaux membres… Google. Le système MeeGo 1.1 est sorti à la fin du mois dernier, optimisé pour les appareils à base de processeurs Intel Atom ou ARMv7. L’arrivée d’AMD devrait obliger au développement d’une version opérationnelle également sur les architectures concurrentes.

Conçu pour fonctionner sur une multitude d’écrans différents, Meego peut être installé un ordinateur portable, un téléviseur, un smartphone, une tablette tactile ou même un équipement multimédia embarqué dans les voitures. L’objectif étant de réaliser le système le plus intuitif possible pour l’utilisateur, via une interface à la fois claire et complète.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés