(Mise à jour : le Quai d'Orsay a fait savoir que la conférence a été reportée à la demande des Pays-Bas) Sous la pression de Nicolas Sarkozy, révélée par la Quadrature du Net, le ministre des affaires étrangères Bernard Kouchner a visiblement annulé la conférence sur la liberté d'expression et d'opinion sur Internet qu'il avait programmée ce vendredi 29 octobre.

La semaine dernière, La Quadrature du Net avait révélé un courrier cinglant de Nicolas Sarkozy adressé à son ministre des affaires étrangères Bernard Kouchner, qui avait programmé une conférence sur la liberté d’expression et d’opinion sur Internet. La démarché du ministre faisait suite à la première réunion organisée au Quai d’Orsay cet été, après la publication d’une tribune dans Le Monde et le New York Times appelant la protection d’un « Internet universel, ouvert, fondé sur la liberté d’expression et d’association, sur la tolérance et le respect de la vie privée« .

« Cette problématique doit être abordée de manière globale, avec le souci de prendre en compte l’ensemble des intérêts concernés, et l’objectif de bâtir un internet « civilisé ». Il ne serait pas convenable que l’Internet se développe comme une zone de non-droit, que nos efforts pour mieux réguler l’économie s’arrêtent au monde de l’Internet« , rappelait à l’ordre le Président de la République dans sa missive. Il ordonnait à Bernard Kouchner de faire que sa conférence « contribue à la nécessaire pédagogie pour un Internet respectueux des droits de tous et qu’elle soit aussi l’occasion de promouvoir les initiatives de régulation équilibrées prises par la France au cours des trois dernières années, en particulier la loi Hadopi« .

C’est tout l’ordre du jour de la conférence qu’il fallait chambouler. La conférence à laquelle était conviée une vingtaine de ministres des Affaires étrangères et de responsables d’ONG, d’entreprises et d’organisations internationales devait par ailleurs être l’occasion d’adopter une « une déclaration relative à la liberté d’expression sur Internet« .

« Parait-il que la conférence de Kouchner du 29 octoctobre sur Liberté d’Expression et Internet est « reportée »…« , rapportait ce matin le porte-parole de la Quadrature du Net, Jérémie Zimmermann.

Ca semble effectivement se confirmer. L’annonce de la conférence, mise en ligne le 18 octobre sur le site du ministère des Affaires étrangères, a été supprimée (on peut encore la lire sur le cache de Google). De même, l’agenda du ministre a été nettoyé. Au 23 octobre, date du cache de Google, l’agenda faisait encore apparaître une entrée « Réunion ministérielle « Liberté d’expression et Internet », Centre de conférences ministériel, site de la Convention« , programmée à 9h30 le 29 octobre. Aujourd’hui, l’agenda de Bernard Kouchner est vide pour toute la journée de vendredi, sauf un entretien matinal avec son homologue hollandais, qui était déjà prévu.

Pour le moment, aucune annonce de re-programmation n’a été faite. Le remaniement ministériel se chargera sans doute d’enterrer définitivement le projet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés