Face à la polémique autour du prochain volet de Medal of Honor, le revendeur américain GameStop a décidé de faire un geste patriotique envers les forces armées américaines. Dans un mail, la société annonce qu'elle ne commercialisera pas le jeu dans les boutiques situées sur les bases militaires américaines. Une décision avant tout symbolique, puisque les acheteurs potentiels seront dirigés vers les boutiques à l'extérieur.

Le jeu ne doit pas sortir avant le 12 octobre prochain, et pourtant la polémique est déjà bien en place. Le 22 août dernier, le ministre de la défense britannique, Liam Fox, avait reproché à Electronic Arts d’offrir une heure de gloire aux talibans en permettant aux joueurs de les contrôler dans le prochain volet de Medal of Honor, dont l’action se déroulera sur le théâtre afghan.

« Il est choquant que quelqu’un puisse trouver acceptable de recréer les actes des talibans » avait-il déclaré dans les colonnes du Sunday Times, en référence au mode multijoueurs qui permet d’incarner les talibans. « Il est difficile d’imaginer qu’un de nos concitoyens puisse vouloir acheter un jeu si anti-britannique« , avant d’appeler les revendeurs britanniques de bannir le jeu en signe de soutien aux forces armées actuellement engagées en Afghanistan.

Si le jeu n’a pas encore été mis à l’Index par les revendeurs de jeux vidéo, GameStop a néanmoins envoyé un courrier électronique – obtenu par Kotaku – à ses employés pour leur annoncer que le titre ne sera pas commercialisé dans les boutiques des bases militaires américaines. Cela représente 49 points de vente sur le continent américain.

« GameStop a accepté, par respect pour les hommes et les femmes en uniforme, de ne pas proposer Medal of Honor dans l’une de nos boutiques AAFES (Army & Air Force Exchange Service, des boutiques réservées au personnel militaire ndlr). Ainsi, GameStop a accepté de retirer tous les documents marketing et a mis fin aux réservations du jeu ».

« Les clients qui entrent dans nos boutiques AAFES et qui souhaitent obtenir Medal of Honor doivent être redirigés vers le GameStop le plus proche hors de la base » explique encore le mail, avant d’ajouter que « GameStop soutient pleinement l’AAFES dans cette entreprise et est sensible au fait que dans le mode multijoueur, un joueur assumera le rôle du combattant taliban« .

D’après Kotaku, les boutiques contactées ont bien mis fin à la réservation de Medal of Honor. Toutefois, malgré la polémique engendrée par la présence du taliban en tant que combattant jouable, le nouveau titre d’Electronic Arts devrait enregistrer d’excellentes ventes. Selon l’analyste Michael Pachter, cité par Industry Gamers, les ventes du titre devraient franchir la barre des 3,5 millions d’exemplaires.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés