Pour préparer l’arrivée de Chrome O.S. sur le marché, Google avait prévenu qu’il se montrerait particulièrement sélectif. Pas question de distribuer, du moins au début, le système d’exploitation n’importe comment. Et pour mettre toutes les chances de son côté, la firme de Mountain View avait annoncé qu’elle s’associerait dans un premier temps avec des partenaires industriels de première importance.

Or, si Google affichait ses intentions, il restait néanmoins muet sur le nom d’éventuels partenaires. La semaine dernière pourtant, quelques indices furent relevés du côté des dépôts de Chrome O.S. En y regardant de plus près, on remarquait le nom de firmes bien connues du grand public : Acer, Dell et Hewlett-Packard. Signe que le géant de la recherche a fait son choix ? Peut-être. Cependant, depuis cette découverte le dépôt a été nettoyé.

Reuters rapporte néanmoins que Dell est actuellement en discussion avec Google pour estimer l’opportunité d’équiper des appareils avec ce système d’exploitation. Un rapprochement qui peut surprendre, dans la mesure où aucun produit spécifique n’a été annoncé par le constructeur américain.

Sur un plan industriel, les deux entreprises américaines ont cependant déjà eu l’occasion de collaborer ensemble, notamment du côté des smartphones. Preuve en est, le Dell Aero est un téléphone mobile tournant sous Android. Dès lors, un nouveau rapprochement entre Dell et Google est donc tout à fait imaginable.

Au final, Dell a encore le temps de songer à son prochain produit. En effet, le système d’exploitation de Google n’arrivera certainement pas avant cet automne, si tout se passe bien. Un délai supplémentaire pour réfléchir à une intégration sur un PC portable… ou une tablette PC ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés