Google a confirmé l’acquisition de la société AgniLux, sur laquelle on ne sait pas grand chose si ce n’est qu’elle serait spécialisée dans la conception de processeurs à basse consommation. A travers cette acquisition, c’est aussi une partie du savoir-faire d’Apple sur l’iPad qu’achète Google, même si ça ne semble pas être l’objectif premier de la firme de Mountain View.

AgniLux a en effet été fondé par des anciens cadres de PA Semi, le concepteur de semi-conducteurs qu’avait racheté Apple en 2008 pour 278 millions de dollars. C’est elle qui a conçu le processeur A4 embarqué sur l’iPad, sur une architecture ARM. Alors que Google développe une tablette concurrente à l’iPad et que son partenariat avec Intel pour porter Android sur les téléviseurs handicape son adoption par les constructeurs, le rapprochement est simple. Et peut-être simpliste.

Le New York Times indique qu’AgniLux travaillerait en fait sur une sorte de micro-serveur à basse consommation, ce qui pourrait intéresser Google qui a plus d’un million de serveurs à alimenter en électricité.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés