YouTube, une plate-forme vidéo rentable ? Si l’on en croit les calculs de Billboard, le service de Google l’est particulièrement à l’égard des ayants droit. À l’occasion de la panne improbable qui a affecté l’hébergeur pendant une bonne heure hier matin, le site a estimé que les quatre principales maisons de disque sont rémunérées chacune pas moins de 8 000 dollars par heure par le système publicitaire de Google.

Pour parvenir à un tel nombre, Billboard s’est d’abord intéressé à la popularité des vidéos. Vevo comptabiliserait pas moins de 14 millions de vues, tandis que Warner Music oscillerait autour de 9,3 millions. EMI fermerait la marche avec 6 millions de vidéos affichées par jour. En tout, les quatre majors engrangeraient près de 29,3 millions de visualisations quotidiennes.

Avec une rentabilité de 0,65 centime de dollar par affichage, les ayants droit touchent près de 8 000 dollars par heure. S’il s’agit évidemment d’une estimation, cela représente tout de même une somme conséquente : en une journée, les majors récupèrent 190 000 dollars grâce à la simple diffusion de vidéos sur YouTube. Dès lors, il est assez simple de deviner la « perte » qu’a engendré la panne de l’hébergeur hier.

« Nous savons à quel point YouTube est important pour les internautes, et nous présentons nos excuses pour les éventuels inconvénients causés par la panne » a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés