Après les écrans tactiles mono et multi-points, place aux écrans capables de capter les mouvements dans l'espace ? Des chercheurs du MIT ont conçu un écran bidirectionnel, le BiDi Screen, capable de calculter dans l'espace la position des mains et des gestes pour ensuite les retranscrire à l'écran. Comme un avant-goût de Minority Report ?

Depuis quelques temps déjà, les écrans tactiles sont la grande tendance des téléphones mobiles et des smartphones. Cependant, pour profiter de cette technologie, l’usager doit établir un contact physique avec la surface de l’appareil, que celui-ci enregistre en mono-point ou en multi-point. L’autre solution consiste à utiliser des caméras captant les mouvements dans une zone limitée, mais bien la qualité et les performances ne sont pas toujours satisfaisantes.

Essayant d’associer les avantages de ces deux technologies, le Massachusetts Institute of Technology (MIT), institut déjà impliqué dans de nombreux projets tous plus ambitieux les uns que les autres, a construit un système très particulier permettant à un utilisateur d’interagir avec un objet numérique affiché à l’écran, à la fois en touchant la surface de l’ordinateur, puis en le manipulant directement dans l’espace, sans aucun contact.

Surnommé le BiDi Screen (écran bidirectionnel), l’appareil repose sur un écran LCD modifié. Et si pour l’heure le BiDi Screen peut calculer la position des gestes jusqu’à 50 centimètres, les chercheurs du MIT espèrent bien augmenter la portée des capteurs. Différentes vidéos de présentations ainsi que plusieurs photographies sont disponibles sur la page web du projet du MIT.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés