Tremblement de terre dans la communauté BitTorrent. Le site de liens BitTorrent le plus visité au monde, Mininova, a décidé de supprimer les millions de fichiers .torrent qu'il hébergeait, sous la pression des ayants droit.


(CC richard.pyrker – Erik Dubbelboer (à droite) and Niek van der Maas, de Mininova.org)

C’est une nouvelle page qui se tourne dans l’histoire du P2P. Mininova, le plus grand moteur de recherche de liens Bittorrent au monde, a décidé de supprimer de son index tous les liens permettant de télécharger des fichiers piratés. Il n’a gardé que les liens de son service de distribution « légal », utilisé dernièrement par Radiohead pour promouvoir leur dernier single.

La décision, prise alors que Mininova venait de fêter son 10 milliardième fichier torrent téléchargé, fait suite à une plainte déposée par l’organisation néerlandaise de lutte contre le piratage, le BREIN, qui a obtenu l’été dernier un jugement favorable. Alors qu’il a toujours accepté de supprimer les fichiers qui lui étaient notifiés par les ayants droit (contrairement à The Pirate Bay), Mininova a été condamné à supprimer de sa base de données tout lien permettant de télécharger de fichiers contrefaits, ou à payer une amende de 5 millions d’euros. Seule une victoire en appel pourrait lui faire changer d’avis.

N’ayant pas trouvé de solution de filtrage suffisamment efficace, Mininova a pris la décision la plus sage d’un point de vue personnel pour ses dirigeants, mais une décision qui devrait plonger le site vers l’oubli. Le site était pourtant parmi les plus visités au monde, Alexa le classant encore 90ème site le plus fréquenté à l’heure où nous publions ces lignes.

Le site avait été créé en 2005 par cinq étudiants néerlandais, qui avaient décidé de prendre la place laissée vacante par la fermeture de Suprnova. Une fermeture aussi importante à l’époque que celle de Mininova, mais qui n’a eu aucun effet à moyen terme.

Comme le note Torrentfreak, « les implications de la décision de Mininova auront un impact très important sur la communauté Bittorrent« . « Des milliers d’utilisateurs de Mininova et d’uploaders doivent trouver un nouveau foyer, mais peut-être plus important, Mininova avait la plus grande collection de torrents soumis par les utilisateurs, qui étaient utilisés par des dizaines de plus petits sites d’indexation de torrents« .

Couplée à la décision de The Pirate Bay d‘utiliser les liens Magnet et de couper son propre tracker, la quasi fermeture de Mininova pourrait précipiter le développement d’une version entièrement décentralisée de BitTorrent. A moins qu’il ne signe aussi un retour en force d’eMule, qui s’était fait oublier sous le poids du succès des sites de liens BitTorrent.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés