Après le cap des deux milliards en 2007, Mininova a enregistré un nouveau record aujourd'hui, en franchissant la barre des dix milliards de fichiers torrents téléchargés depuis la plate-forme. Ouvert en janvier 2005, le site reste très populaire malgré une pression constante des ayants droits pour filtrer le contenu proposé.

C’est le genre de record qui assommerait un ayant droit, mais qui rappelle une fois de plus l’intérêt irrépressible des internautes pour le partage de fichiers sur Internet, en particulier lorsqu’il s’agit de contenus culturels. Aujourd’hui, Mininova a livré son dix milliardième fichier torrent. En d’autres termes, depuis son lancement le 19 janvier 2005, plus de 10 milliards de fichiers torrents ont été téléchargés depuis cette plate-forme.

Curieux de recueilli les impressions du staff, Torrentfreak a demandé au co-fondateur du site, Erik Dubbelboer, son sentiment après le 10 milliardième téléchargement. « Nous n’avons jamais vraiment attendu quoi que ce soit. On ne se focalise pas vraiment sur ces chiffres, on essaie juste de s’occuper du site de la meilleure façon possible » a-t-il ainsi déclaré. Erik Dubbelboer ne serait-il pas ravi de la nouvelle ? En réalité, les récents démêlés judiciaires l’ont sans doute quelque peu affecté… « bien évidemment, nous ne sommes pas heureux du verdict » avait-il alors déclaré à la sortie du tribunal.

Mininova, géant du BitTorrent ? Sans aucun doute. Mais si sa popularité ne s’est jamais démentie au fil du temps (classé 33e par Alexa), si un nouveau record est tombé aujourd’hui, cela n’a malheureusement pas exonéré le site d’ennuis judiciaires. Ainsi, fin août se tenait un procès très attendu aux Pays-Bas, opposant Mininova au BREIN, une organisation anti-piratage locale.

Dans son jugement, favorable au BREIN, le magistrat néerlandais avait ordonné la mise en place de mesures préventives pour empêcher la mise en ligne de fichiers torrents frauduleux. Car si le tribunal n’a pas considéré Mininova directement responsable des agissements des internautes, il a cependant estimé que le site devait tout mettre en œuvre pour empêcher la diffusion des fichiers incriminés. Et ce, malgré les précautions mises en place pour retirer les contenus illicites…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés