Après des années de tergiversations, il y a enfin une offre commerciale d'accès à Internet en WiMax en France. L'opérateur Altitude Telecom, titulaire de 13 licences régionales d'exploitation des fréquences du réseau sans fil longue portée, lancera en septembre une offre à 39 euros par mois.

Mise à jour : Contrairement à ce que nous écrivions, Altitude Telecom n’est pas le premier à proposer une offre grand public en France. Alsatis (à partir de 24,90 euros par mois pour 4 Mbps) et Numeo (à partir de 19,90 euros par mois pour 512 kbps) proposent déjà des offres. Voir le détail chez nos confrères de Freenews.

Ca n’est plus un vaporware ! Présent jusque là sur le marché des services aux entreprises, l’opérateur Altitude Telecom lancera en septembre la première offre grand public d’accès à Internet en WiMax en France. Déclinaison à longue portée du WiFi, le WiMax permet de déployer des réseaux à moindre coût dans les « zones blanches », non couvertes par les réseaux terriens ADSL traditionnels, avec des conditions techniques et financières préférables au satellite.

L’offre WiBox de l’opérateur sera lancée dans 16 départements pour 39 euros par mois, avec des débits annoncés jusqu’à 2 Mbps en données descendantes (téléchargement), et 512 Kbps pour les données montantes (upload). Pour 6 euros par mois supplémentaires, les abonnés pourront aussi bénéficier d’un service de téléphonie sur IP illimitée, particulièrement intéressante le jour où les premiers téléphones mobiles WiMax apparaîtront sur le marché. En revanche, les débits ne permettent pas de bénéficier de la TV sur IP.

Le modem et l’antenne WiMax seront fournis à l’abonné moyennant une caution de 100 euros, avec un engagement de 12 mois. Les départements concernés sont les 12, 14, 27, 31, 39, 55, 61, 64, 67, 72, 76, 79, 85, 71, 21, 89, et 35.

Free, qui a racheté la licence nationale d’Altitude Telecom, ne s’est pas montré très motivé par le déploiement d’une offre commerciale. L’opérateur mise d’abord sur la 3G, en attendant sans doute que les équipements WiMax soient plus nombreux et accessibles.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés