Electronic Arts obligera les joueurs à disposer d'une connexion Internet active pour profiter du dernier Command and Conquer. Elle sera obligatoire, même pour le mode solo du jeu. Certains voient déjà dans cette mesure la mise en place d'un DRM extrême qui contrôlera le jeu régulièrement.

Les joueurs de RTS (Real-Time Strategy : jeu de stratégie en temps réel) le savent bien. La plupart du temps, ce type de jeu propose deux grands modes : le jeu solo et le jeu multijoueur. Dans le premier cas, le joueur affronte l’intelligence artificielle de la machine à travers une partie scénarisée ou non. L’avantage est évident : si le joueur ne dispose pas d’un accès Internet, il peut quand même s’amuser avec les campagnes solos.

Electronic Arts voit désormais les choses autrement puisque son prochain blockbuster, Command and Conquer 4 (C&C 4), nécessitera en permanence une connexion Internet active. Oui, même lorsque vous jouerez au mode soloÉvidemment, l’entreprise assure qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter, mais le triste épisode du jeu Spore bourré de DRM et pourtant massivement piraté laisse craindre qu’EA n’a pas encore totalement saisi que ce genre de décisions risque d’affecter durablement l’image de la société. Et se mettre à dos ses propres clients est une erreur monumentale.

APOC, le Community Leader du jeu, explique ainsi : « actuellement, vous devez être constamment en ligne pour jouer à C&C 4. C’est principalement parce que notre fonctionnalité de « progression du joueur » nécessite de tout suivre. C&C 4 n’est pas un MMO comme World of Warcraft, mais le jeu a dans sa conception des principes similaires pour être en ligne tout le temps« .

Alors, bien entendu, il est de plus en plus rare de trouver des foyers équipés d’un PC ne disposant pas de connexion Internet. C’est encore plus rare lorsqu’il s’agit d’un joueur invétéré. Toutefois, il y a des dizaines de cas où un joueur peut se retrouver sans connexion Internet. Par exemple, s’il part en vacances avec son ordinateur portable et souhaite se faire quelques sessions de C&C 4. Ou s’il va chez un ami pour organiser une LAN party. Ou s’il voyage tout simplement.

À moins qu’Electronic Arts envisage à son tour d’interdire les LAN, comme Blizzard le fait pour son prochain jeu, StarCraft II. Officiellement pour lutter contre le piratage, officieusement pour forcer les joueurs à passer par une seule et unique plate-forme commune, Battle.net. Au final, sans précisions supplémentaires, la mesure imposée par EA ressemble plus un DRM extrême qui contrôlera périodiquement la légalité du jeu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés