Est-ce en guise de galop d’essai le premier pas vers une fusion des activités de Canal+ et SFR, deux filiales de Vivendi dont le rapprochement semble inéluctable avec la convergence des contenus et des contenants ? Selon Le Figaro, le groupe de télévision payante Canal+ envisagerait de vendre des accès à Internet triple-play (internet, télévision et téléphonie) dans les territoires d’outre-mer.

« La chaîne entend profiter de son taux de pénétration de 50 % à 60 % et de ses 300.000 abonnements pour conquérir le marché internet » dans les TOM, écrit le Figaro. Mais il semble évident que le but de Canal+ est de tester outre-mer une stratégie de rapprochement avec SFR/Neuf Cegetel, qui lui permettrait de répondre à armes égales aux assauts d’Orange.

En se lançant dans la télévision et dans la production cinématographique, et en rendant ses contenus disponibles en exclusivité sur son propre réseau de télécommunication (en particulier Orange Foot), la filiale de France Télécom a construit une arme unique qui lui permet de tirer tour à tour sur Canal+ et sur SFR, qui pour le moment ne proposent pas d’offre unifiée.

Imiter la stratégie d’exclusivité d’Orange sera toutefois plus compliqué pour Canal+, dont le modèle économique est actuellement très dépendant de ses accords de distribution avec les autres opérateurs de communication. Free est ainsi devenu récemment le premier distributeur de Canal+ en ADSL, devant Orange, et il faudra donc trouver une formule qui lui permet de garder cette relation privilégiée tout en assurant sa propre compétitivité contre Orange. Une équation des plus délicates.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés