Le vendredi 19 novembre à 11h30, une partie de la région Île-de-France a vu son électricité vaciller quelques secondes. Cela serait dû à un creux de tension sur le circuit électrique hexagonal, nous explique Enedis.

Ce 19 novembre vers 11h30, une micro-coupure de courant a eu lieu sur le circuit électrique français. En cette fin de matinée, une bonne partie de la région Île-de-France a été privée d’électricité pendant quelques secondes. De nombreuses personnes sur Twitter ont fait état d’une sorte de « hoquet » sur leurs installations électriques.

Une micro-coupure sentie majoritairement en Île-de-France

L’intensité de la coupure semble avoir été variable. De nombreuses personnes à la rédaction de Numerama ont vu leur éclairage vaciller quelques instants, tandis que d’autres ont vu leur box Internet rebooter ou leurs équipements électroménagers s’éteindre l’espace d’un bref instant.

L’incident semble avoir surtout touché Paris et ses environs, mais certains internautes ont fait état de coupure même dans le Pas-de-Calais. Un journaliste de Numerama installé à Lille a aussi connu quelques désagréments similaires.

Une installation électrique de RTE à Albertville // Source : RTE

Contacté par Numerama à ce sujet, Enedis, l’entreprise chargée de la gestion du réseau de distribution d’électricité dans une bonne partie de la France, nous a indiqué « qu’un incident technique est survenu sur un poste électrique d’Enedis qui a entraîné des micro-coupures de quelques secondes chez certains clients […] majoritairement dans le quart nord-est de l’Île-de-France. » L’incident a cependant été relativement limité puisqu’Enedis nous a précisé qu’« aucun client n’est privé d’électricité du fait de cet incident. »

Un « creux de tension » sur le réseau de transport d’électricité

Le problème a touché « une installation d’Enedis, qui a entraîné un “creux de tension” sur le réseau de transport d’électricité opéré par RTE ». Ce phénomène de « creux de tension » décrit en fait une chute brutale de l’amplitude de la tension sur un circuit. Ce phénomène dure habituellement quelques millisecondes ou quelques secondes. La tension de référence d’un circuit électrique est définie par la norme française EN 50 160 qui « décrit et spécifie, au point de livraison de l’utilisateur du réseau, les caractéristiques principales de tension fournie par un réseau public basse tension, moyenne tension et haute tension AC dans des conditions normales d’exploitation. »

L’incident ne semble, pour le moment, pas avoir eu de trop grave conséquences. D’après un internaute joint par RTE, le responsable du réseau public de transport d’électricité haute tension en France, cet incident serait survenu après une «  bascule de câble » pile aux alentours de 11h30. D’après Enedis cela dit, « à aucun moment RTE n’ont privé leurs clients d’électricité. »

Sur Twitter, le compte officiel d’Enedis Île-de-France a commencé à répondre aux usagers vers 18 heures, confirmant nos informations.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo