Google déploie Chrome 90. Au menu de cette version, l'intégration du codec AV1 pour la visio et une meilleure sécurisation des connexions aux sites web.

Avec un très léger retard sur son calendrier initial, Google a finalement diffusé le 14 avril la nouvelle version de son navigateur, Chrome 90. Le logiciel était, au départ, attendu un peu plus tôt, mais une curieuse péripétie sur Twitter, heureusement sans gravité, a conduit le géant du net à diffuser d’abord en urgence une version intermédiaire de son programme, afin de corriger deux vulnérabilités.

Qu’y a-t-il donc au menu de Google Chrome 90 ?

Quelles nouveautés dans Google Chrome 90 ?

Principal changement que le groupe américain a mis en avant, fin mars : l’activation par défaut de la liaison sécurisée HTTPS au moment de se connecter au site web. En résumé, Google Chrome va d’abord utiliser ce mode de connexion, plutôt que le protocole HTTP, qui n’est pas sûr. Ce changement est motivé par la généralisation du HTTPS : aujourd’hui, de plus en plus rares sont les sites qui ne l’ont pas.

Outre une meilleure protection, ce changement doit avoir une incidence positive sur la vitesse de connexion (même si ce ne sera pas forcément perceptible). Le HTTPS étant généralisé, Google peut contacter les sites avec ce mode et s’y connecter tout de suite, plutôt que de les contacter en HTTP, constater qu’ils sont compatibles avec le HTTPS, et établir une liaison adéquate, dans un deuxième temps.

Chrome 90 est également livré avec un encodeur AV1 — AV1, pour AOMedia Video Codec 1.0, est un codec libre et gratuit, taillé pour la diffusion de vidéos sur Internet. Ce codec, précise Google, est spécifiquement taillé pour les visioconférences avec la technologie WebRTC, qui permet d’établir des communications entre navigateurs web sans avoir besoin d’installer une extension particulière.

Google Chrome
Google déploie Chrome 90, qui intègre un codec AV1 pour la visio et une meilleure sécurisation des connexions aux sites web. // Source : Google

Avec l’AV1, la compression est meilleure que d’autres encodeurs, offrant une qualité visuelle supérieure ou équivalente, tout en réduisant la consommation de bande passante. Google note que l’AV1 est ainsi très utile pour permettre un usage de la visio, y compris aux internautes ayant une bande passante très basse. Enfin, l’AV1 inclut des gains significatifs pour le partage d’écran.

Côté sécurité, Google Chrome 90 vient corriger 37 failles de sécurité, dont 6 sont qualifiées de sérieuses. Elles concernent aussi bien le moteur de rendu Blink, qui sert à afficher les pages web, qu’un problème dans l’outil de scan de code QR. D’ailleurs, toujours sur le plan de la sécurité informatique, Chrome 90 bloque désormais le port 554, afin de prévenir des attaques.

« Il s’agit d’une mesure d’atténuation pour l’attaque NAT Slipstream 2.0 », commente la société américaine. Google considère que c’est une décision raisonnable, dans la mesure où, selon ses relevés, le port 554 est très peu sollicité. Par ailleurs, la compagnie observe que d’autres navigateurs concurrents ont eux aussi pris la décision de neutraliser le port 554.

Plusieurs autres changements sont à noter, mais ils concernent plutôt les développeurs et les développeuses que le grand public. Des précisions sont disponibles sur le blog dédié à Chrome, ainsi que sur celui pour le projet Chromium. Un résumé synthétique est aussi disponible à cette adresse.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo