À défaut d'avoir fait un bon téléphone pliable, Royole a convaincu Louis Vuitton de la qualité de ses écrans.

Louis Vuitton a visiblement des envies de tech. Après avoir levé le voile sur sa nouvelle montre connectée hors de prix en fin d’année dernière, la prestigieuse maison s’est rapprochée de Royole pour… présenter des sacs équipés d’écran(s). À l’occasion de son show Cruise 2020 organisé à New York, Louis Vuitton a montré des prototypes de ce que la marque de luxe appelle le « sac à main du futur ». 

Royole n’est autre que l’entreprise chinoise à l’origine du premier smartphone pliable du marché — le piètre FlexPai. Quand nous avions visité le stand du constructeur au MWC 2019, nous avions remarqué son envie de mettre des écrans sur un maximum d’objets (y compris des sacs). De toute évidence, son ambition a tapé dans l’œil de Louis Vuitton.

Louis Vuitton x Royole // Source : Louis Vuitton

Pourquoi des écrans sur un sac ?

Selon les informations de Endgadget publiées le 10 mai 2019, Louis Vuitton a présenté deux « sacs à main du futur », le premier avec un écran, le second avec deux dalles AMOLED flexibles (définition de 1 920 x 1 440 pixels). Pendant le défilé, les accessoires de mode diffusaient des images en mouvement. En plus de cet élément esthétique, les écrans autoriseraient l’accès à un navigateur internet.

Louis Vuitton pourrait même aller plus loin et voir le sac comme « une extension du smartphone ». On se demande quels usages se cachent derrière cette idée, au-delà d’une fonctionnalité qui permettrait, par exemple, d’afficher un contenu Netflix sur son sac pour en faire profiter un maximum de monde pendant un voyage en train.

Gardons à l’esprit que ces prototypes représentent un terrain de jeu pour expérimenter et encourager l’innovation. On ose à peine imaginer le prix d’un tel produit s’il venait à être commercialisé. 

Partager sur les réseaux sociaux