Les équipes techniques de YouTube réfléchissent actuellement à des solutions pour éviter les vagues de dislike sur les vidéos. La suppression du bouton « pouce vers le bas » fait partie des options envisagées.

YouTube n’en peut plus des utilisateurs qui dislikent massivement des vidéos. Sur une chaîne dédiée, un membre des équipes techniques de l’entreprise expliquait le 29 janvier tester des fonctionnalités pour contrer ce phénomène.

Devoir justifier son dislike ?

La vidéo a été publiée sur la chaîne Creator Insider. Il s’agit d’une chaîne informelle tenue par les équipes techniques de YouTube. Elles y détaillent les nouveautés et les tests en cours.

Les équipes techniques disent avoir reçu des messages inquiets de la part de vidéastes sur les campagnes de dislikes. Celles-ci consistent à mettre un maximum de pouces vers le bas sur une vidéo pour exprimer un mécontentement. Beaucoup ne regardent même pas le contenu avant.

YouTube réfléchit à des solutions :

  • La première serait de pouvoir cacher le nombre de likes et dislikes d’une vidéo. Cela n’empêcherait pas les utilisateurs de cliquer sur les pouces mais personne ne saurait, à part le vidéaste, combien ont aimé et combien n’ont pas aimé le contenu.
  • Les équipes techniques envisagent aussi de mettre en place une petite fenêtre qui s’afficherait lorsqu’on dislike une vidéo. Il serait demandé aux utilisateurs pourquoi ils ont mis un pouce vers le bas : est-ce parce qu’ils n’aiment pas la chaîne en général, est-ce que les informations contenues dans la vidéo n’étaient pas suffisantes ? Un tel système existe déjà sur YouTube. Lorsqu’on souhaite ne plus voir un contenu dans la liste des contenus suggérés par la plateforme, il faut sélectionner une raison parmi quelques propositions.

Selon les équipes techniques, cette 2e option permettrait aux vidéastes de mieux comprendre leurs dislikes. Elles craignent cependant que les utilisateurs soient mécontents quant à l’idée de se justifier à chaque fois.

Faut-il supprimer les pouces vers le bas ?

Reste une 3e option, plus radicale : « Ce serait de supprimer complètement le bouton dislike ». « C’est une option super extrême et pas vraiment démocratique, selon moi », explique l’employé de YouTube. Ce dernier se demande si il ne vaudrait pas mieux de juste supprimer le compteur de dislikes – mais pas nécessairement celui de likes.

D’autres plateformes comme Facebook ou Instagram n’ont jamais incorporé de bouton dislike, et n’ont pas pour projet de le faire.

Dans les commentaires, les utilisateurs sont invités à proposer les solutions qui leur semblent optimales. Beaucoup militent pour que YouTube ne permette ou ne compte les pouces vers le bas que si la personne a regardé 25, voire 50 % de la vidéo.

Cette semaine, une vidéo du concert du groupe Maroon 5 durant le Super Bowl a ainsi ciblée par la communauté des fans de Bob l’Éponge. Elle compte à ce jour près de 600 000 dislikes.

Bob, déçu et choqué. // Source : Capture d’écran YouTube / Nickelodeon

La vidéo la plus détestée de tout YouTube (15 millions de pouces vers le bas) reste incontestablement le Rewind 2018, une vidéo bilan réalisée par… YouTube lui-même.

YouTube n’a pas à s’en faire, mais ce n’est pas le cas de plus petits créateurs qui peuvent être réellement pénalisés par des vagues de dislikes. Plus une vidéo est dislikée, moins elle est susceptible d’apparaître dans les onglets de recommandations sur la plateforme. Elle fera ainsi moins de vues. Ceci est d’autant plus problématique que les « raids » de pouces vers le bas peuvent être utilisés dans le cadre de campagnes de cyberharcèlement.

Partager sur les réseaux sociaux